BFMTV

Jamel Debbouze affirme avoir décliné un poste de secrétaire d'État

Jamel Debbouze

Jamel Debbouze - AFP

Interviewé par le JDD, l'humoriste est revenu sur une proposition qu'on lui aurait faite récemment, pour entrer au gouvernement.

Jamel Debbouze remonte bientôt sur les planches... mais aurait très bien pu, plutôt, pousser les portes d'un ministère. L'humoriste est de retour sur scène avec Maintenant ou Jamel, son nouveau one-man show qu'il jouera en décembre au Casino de Paris. Interviewé par nos confrères du Journal du Dimanche, le comédien a de nouveau confié avoir "récemment décliné un poste de secrétaire d’État". Mais a refusé de s'épancher sur le sujet.

"Si je vous en dis plus, on ne retiendra que ça", a ajouté Jamel Debbouze, qui estime avoir "fait le boulot des ministères de la Culture, de la Jeunesse et du Travail" avec son célèbre Jamel Comedy Club.

"Ce n'est évidemment pas mon métier"

La politique française est pourtant un univers auquel l'humoriste est familier. Plus jeune, il s'était produit à deux reprises, en 1992 et 1993, devant le président de la République François Mitterrand. Le JDD rappelle aussi que le comique avait poussé Ségolène Royal, en 2006, à déclarer sa candidature, avant de soutenir Martine Aubry à la primaire socialiste de 2011. 

Le comique avait déjà laissé entendre en octobre dernier au micro de RMC que ce poste lui avait été proposé, sans entrer dans les détails, précisant avoir refusé sans hésiter.

"Ce n’est évidemment pas mon métier, je m’y ennuierai à mourir, c’est là où je serai le moins efficace, le plus figé et le plus critiqué", avait-il confié. 

N.B.