BFMTV

Jamel Debbouze répond à la polémique sur le plagiat des humoristes français

Jamel Debbouze au Festival du film de Marrakech en 2013

Jamel Debbouze au Festival du film de Marrakech en 2013 - Fadel Senna - AFP

Jamel Debbouze s'est défendu ce mardi matin, face aux accusations de plagiat dont il a fait l'objet.

"Evidemment qu'on s'inspire de tout ce qu'il y a autour de nous". Jamel Debbouze a réagi ce mardi 14 novembre au micro d'Yves Calvi sur RTL aux récentes accusations de plagiats dont il a fait l'objet aux côtés d'autres humoristes. "Evidemment qu'on est des éponges, a-t-il indiqué, invoquant Molière, Gainsbourg et Bécaud, eux aussi accusés de plagiat en leur temps.

"En ce qui me concerne, je ne me suis jamais calqué sur qui que ce soit. J'ai une vie, il s'avère que Dave Chapelle, puisque c'est à lui qu'on me compare, n'est pas loin de la mienne. Sciemment ou inconsciemment, on doit le faire sur une vanne ou deux. Mais on ne peut pas réduire un artiste à deux vannes ou à trois vannes", a-t-il avancé.

La polémique a démarré fin octobre avec une vidéo postée sur YouTube, qui montrait, montage à l'appui, les "emprunts" de plusieurs humoristes français, Tomer Sisley, Gad Elmaleh, Arthur, Jamel Debbouze, à des stand-upeurs américains. On y voyait ainsi Gad Elmaleh ou Malik Bentalha reproduire des sketchs de Jerry Seinfeld, ou encore Arthur reprendre ceux de Robin Williams.

"On peut laisser traîner une oreille"

"Ça fait vingt-cinq ans que je monte sur scène, j'en suis à mon cinquième spec­tacle, à mon dixième film, à mon huitième festi­val. J'écris des textes à longueur de jour­née, je m'inspire de moi et de ce qui m'entoure. Évidem­ment, on peut lais­ser traî­ner une oreille, mais on ne peut pas réduire un artiste à cela", a encore justifié Jamel Debbouze sur RTL.

"J'ai dû le faire sans m'en rendre compte, a-t-il encore plaidé. "On peut raconter la même chose que nos voisins anglo-saxons, mais avec notre style". C'est dans un spectacle de 2004, que l'humoriste reproduisait un sketch de Dave Chapelle remontant à 2000. Une pratique rendue aujourd'hui très compliquée par les réseaux sociaux et le meilleur accès du public français aux sketch des stand-upeurs américains.

Jamel Debbouze est actuellement de retour sur scène avec un spectacle intitulé Maintenant ou Jamel. Cela faisait six ans qu'il ne s'était pas produit en public.

M. R.