BFMTV

Harvey Weinstein: les dessous de son inculpation racontés par Ronan Farrow

Harvey Weinstein en avril 2017 à New York.

Harvey Weinstein en avril 2017 à New York. - Dimitrios Kambouris - Getty - AFP

Le journaliste américain a interviewé une des victimes du producteur, Lucia Evans.

Le producteur de cinéma Harvey Weinstein, accusé par des dizaines de femmes d'agressions sexuelles, a été inculpé ce vendredi 25 mai à New York pour un viol et une agression sexuelle, sa première inculpation depuis les premières allégations contre lui il y a sept mois.

Le producteur de 66 ans est arrivé peu avant 7h30 locales au commissariat du sud de Manhattan, non loin de là où il avait un temps des bureaux et à une courte distance aussi de sa maison de Greenwich Village. Attendu par des dizaines de caméras du monde entier, il n'a fait aucune déclaration. 

Ronan Farrow, un des journalistes qui a révélé en octobre dernier les agissements du producteur, raconte dans un article publié jeudi dans The New Yorker les dessous de cette inculpation. Selon lui, les charges contre Weinstein sont fondées sur les allégations de deux femmes. L'une est l'actrice Lucia Evans, l'autre n'a pas dévoilé son identité. Lucia Evans affirme que le producteur l'a obligée à lui faire une fellation en 2004. La scène se serait déroulée à Manhattan, dans les bureaux du producteur. 

"Il mérite d'aller en prison"

Lucia Evans fait partie des actrices à avoir témoigné dans The New Yorker en octobre. Le lendemain de la publication de l'article de Ronan Farrow, la police a interrogé la comédienne pour recueillir sa plainte. Selon une source policière citée par Ronan Farrow, Lucia Evans est "une témoin extrêmement crédible, avec des preuves corroborées". L'actrice a également confirmé au New Yorker qu'elle porte plainte contre Harvey Weinstein. "A un moment, vous devez penser au bien-être de l'humanité et des femmes", dit-elle.

Lucia Evans a hésité à témoigner. Elle a changé d'avis lorsque les officiers de police lui ont dit qu'ils ne pourraient pas déposer de charges contre Weinstein sans sa coopération. "Ils m'ont dit que si je ne faisais rien, Harvey s'en sortirait". Une déclaration qui l'a frappée: "Il a changé ma vie pour le pire en me volant mon estime personnelle. Sachant que je pouvais la récupérer en l'empêchant de s'en prendre à une autre femme, je ne pouvais pas laisser passer cette opportunité".

L'actrice Paz de la Huerta, qui accuse Harvey Weinstein de l'avoir violée en 2010, a elle aussi été interrogée à deux reprises par la police. Si ses allégations ne font pas parties des charges contre le producteur, la comédienne a indiqué qu'elle est prête à témoigner si besoin est: "Il mérite d'aller en prison", a-t-elle déclaré. 

Jérôme Lachasse avec AFP