BFMTV

George Michael: sa famille demande une enquête après des révélations sur son compagnon dans la presse

George Michael sur scène à Nice en 2011

George Michael sur scène à Nice en 2011 - Valery Hache - AFP

Après les révélations du Daily Mail sur l'appel aux urgences du compagnon de George Michael le soir de sa mort, la famille du chanteur demande l'ouverture d'une enquête.

Après le deuil, la colère. La famille de George Michael, mort le 25 décembre dernier, entre en guerre contre ceux qui ne respectent pas la vie privée du chanteur après les récentes révélations du Daily Mail. Comme le rapporte la BBC, les proches du chanteur britannique ont demandé l'ouverture d'une enquête après un article révélant l'appel passé par le compagnon de George Michael aux urgences le soir de sa mort.

Dans un communiqué, la famille et les amis de l'artiste expliquent être "extrêmement perturbés et profondément consternés qu’un enregistrement aussi personnel, douloureux et clairement confidentiel ait été diffusé. Nous pensons fermement que quiconque contacte les urgences dans de telles situations s’attend à ce que l’enregistrement ne soit pas transmis aux médias. Que cet enregistrement audio ainsi que sa retranscription aient été rendus publiques se révèle particulièrement éprouvant pour la famille".

Alors que l'avocat de la famille réclame que les coupables soient "jugés", un porte-parole du South Central Ambulance Service assure que l'affaire est prise "très au sérieux" et qu'une enquête était en cours après les déclarations de la famille.

Les obsèques n'ont toujours pas eu lieu

C'est dans le Daily Mail qu'avait été révélée l'appel de Fadi Fawaz, le compagnon de George Michael, au service des urgences. Dans cet enregistrement de 4 minutes, celui-ci expliquait notamment à une opératrice téléphonique: "Cela fait plusieurs heures que j'essaye de le réveiller sans effet. Il ne respire plus. Il est au lit, il est froid et bleu."

Cette affaire intervient alors que les obsèques de George Michael n'ont toujours pas eu lieu. Après une première autopsie aux résultats non concluants, les médecins légistes ont décidé de pratiquer d'autres examens pour déterminer les causes de la mort du chanteur durant son sommeil. Plusieurs tests toxicologiques ont été réalisés afin de révéler si oui ou non la star était accro à l'héroïne, et aurait ainsi pu être victime d'une overdose. Plus d'un mois et demi après son décès, la famille du défunt ne peut toujours pas récupérer son corps afin de lui organiser des funérailles.