BFMTV

Edouard Baer dénonce le "mépris" du gouvernement après le remaniement ministériel

Edouard Baer a publié un message à charge contre le gouvernement sur Facebook.

Edouard Baer a publié un message à charge contre le gouvernement sur Facebook. - Thomas Samson - AFP

Dans une long message publié sur Facebook, l'acteur français a poussé un coup de gueule inattendu à la suite du dernier remaniement du gouvernement. Se sentant "trahi", il dénonce des "calculs politiciens d'un autre âge".

Un homme en colère. Une semaine après le remaniement ministériel opéré par le gouvernement, Edouard Baer a décidé d'exprimer sa pensée sur le sujet. Le comédien français a écrit un long message sur son compte Facebook ce jeudi 18 février pour faire par de sa tristesse et de son profond agacement après les décisions du gouvernement.

Ironisant d'abord sur le côté "emmerdant" des "acteurs qui s'expriment sur l'actualité", l'acteur français confie que c'est justement l'actualité de ces derniers jours l'a poussé à "réagir". Avec dans son viseur: le gouvernement dont le remaniement ministériel du 11 février dernier a mis à mal le sentiment d'avoir enfin "une classe politique qui semblait réagir comme 'nous', viscéralement, sans peur ni haine et surtout sans calcul," notamment après les attentats de Paris. 

"Je ne sais pas pourquoi mais pour moi ça, ce presque rien ça a été ça le déclic, confesse Edouard Baer. Oh pas spécialement contre ce camp là au profit de l'autre . Non pas "Tous pourris! Tous des nuls ". Juste l'impression d'être trahis par des gens qui semblaient avoir compris que rien ne pouvait être comme avant."

"C'était si important de libérer Fabius?"

L'acteur poursuit: "C'est donc à ça qu'"ils" pensent en ce moment ?? C'était si important de libérer Fabius pour qu'il prenne à temps la tête du Conseil constitutionnel? Si nécessaire de récupérer quelques figures écolos pour affermir la majorité. Si urgent de nommer l'éternel Monsieur Baylet au gouvernement dans le même but? Si malin de nommer une nouvelle ministre de la Culture pour exciter les médias et détourner leur attention? Mais on en peut plus des coups "malins" Ce n'est pas ça dont on rêve . Parce que oui on rêve . Envers et contre tout on rêve . Et c'est pas fini"

Expliquant son "envie d'espérer" et son éternelle "aspiration au bonheur", l'acteur s'est agacé du comportement de la classe politique symbolisé par ce récent remaniement: "Nous méritons autre chose que ce mépris, ces calculs politiciens d'un autre âge. Nous avons besoin d'autre chose . D'absence de calcul . De courage . De vie . De spontanéité . Nous ne sommes pas des clients . Nous n'attendons pas qu'on nous vende ou même qu'on nous donne mais qu'on nous aide à partager cet espoir .Ou même un mot plus beau parce qu'il dure plus longtemps : l'Espérance"