BFMTV

Qui est Audrey Azoulay, la nouvelle ministre de la Culture?

Audrey Azoulay succède à Fleur Pellerin au poste de ministre de la Culture et de la Communication

Audrey Azoulay succède à Fleur Pellerin au poste de ministre de la Culture et de la Communication - Corbis

Jusqu'alors conseillère à la culture du président de la République, Audrey Azoulay succède à Fleur Pellerin au poste de ministre de la Culture à la suite du nouveau remaniement. Mais qui est la nouvelle membre du gouvernement?

Personne ne l'avait vraiment vu venir. Pourtant, Fleur Pellerin est bien l'une des "victimes" du remaniement ministériel dévoilé ce jeudi 11 février par l'Elysée. Celle qui confiait être "très sereine" au micro de BFMTV, une heure encore avant l'annonce, quitte son poste de ministre de la Culture et de la Communication pour être remplacée par Audrey Azoulay. Mais qui est cette femme de l'ombre que le grand public s'apprête à découvrir?

Âgée de 43 ans, la nouvelle ministre du gouvernement Valls occupait jusqu'à alors le poste de conseiller sur les dossiers culturels auprès du président de la République, François Hollande. Un poste qu'elle occupait depuis un an et demi après sa rencontre avec le chef de l'Etat lors d'un voyage présidentiel au Mexique. Comme le rapporte L'Express, séduit par la personnalité d'Audrey Azoulay, François Hollande avait alors confié à un proche: "C'est une fille bien, il faut lui trouver un poste". Et la "fille bien" s'était alors retrouvée propulser conseillère chargée de la culture et de la communication à l'Elysée. 

Diplômée de l'ENA dans la même promotion que Fleur Pellerin

Titulaire d’une maîtrise des sciences de gestion de l'Université Paris Dauphine et d’une maîtrise de gestion de l’Université de Lancaster, Audrey Azoulay est passée par Sciences Po et l'ENA, dont elle est sortie diplômée en 2000 dans la promotion Averroès au côté d'une certaine... Fleur Pellerin.

Après un passage à la Cour des Comptes, cette fille du conseiller du roi du Maroc, André Azoulay, se fait véritablement un nom au Centre National du Cinéma où elle passera huit ans. Elle sera directrice générale déléguée pendant ses trois dernières années passées au CNC.

Quand elle rejoint l'Elysée en juin 2014, elle est rapidement cataloguée parmi la "jeune garde" du président. Sa nomination au poste de ministre de la Culture et de la Communication est une nouvelle preuve de la confiance accordée par François Hollande et de son ascension fulgurante. Une ascension qui devrait la conduire ce vendredi 12 février à la cérémonie des Victoires de la musique où elle fera l'un de ses premiers déplacements officiels et où sa venue risque d'être particulièrement attendue...