BFMTV

Diane Kruger vient au secours de Quentin Tarantino

Quentin Tarantino et Diane Kruger aux Oscars 2010 à Hollywood

Quentin Tarantino et Diane Kruger aux Oscars 2010 à Hollywood - Alberto E. Rodriguez - Getty Images North America - AFP

Si elle affiche son soutien à sa consoeur et à toutes les personnes victimes d'abus, Diane Kruger affirme que travailler avec Quentin Tarantino était "un pur bonheur". Des déclarations censées apaiser la polémique née d'une scène d'étranglement, qui refait surface.

Dans un message publié sur Instagram, l'actrice germano-américaine Diane Kruger est revenue sur son expérience avec Quentin Tarantino. La comédienne de 41 ans ne tarit pas d'éloges au sujet du réalisateur-star, accusé de négligence par Uma Thurman.

Diane Kurger tenait l'un des rôles principaux d'Inglorious Basterds, drame dans lequel elle interprétait une actrice allemande qui s'alliait à une équipe militaire américaine pour combattre le régime nazi. Elle évoque notamment la scène du film durant laquelle elle se faisait étrangler, sujette à controverse depuis quelques jours. En effet, l'actrice avait révélé en 2009 que le réalisateur avait procédé lui-même à l'étranglement, comme le rappelle Rolling Stone

Après avoir témoigné son soutien à Uma Thurman et à "quiconque a été victime d'agression sexuel et d'abus", l'actrice poursuit:

"Cependant, je voudrais dire que mon expérience de travail avec Quentin Tarantino était un pur bonheur. Il m'a traitée avec un respect total et n'a jamais abusé de son pouvoir ou forcée à faire quoi que ce soit qui me mettait mal à l'aise."

Uma Thurman règle ses comptes

Quentin Tarantino se retrouve au coeur d'une polémique, dommage collatéral des révélations de l'affaire Weinstein. Le producteur déchu et le réalisateur ont plusieurs fois collaboré, sur Pulp Fiction ou Kill Bill. La réputation de Tarantino, déjà entachée depuis qu'il a reconnu qu'il était au courant des agissements de l'ancien magnat d'Hollywood, est une nouvelle fois ternie par les récentes déclaration d'Uma Thruman, star des deux films. 

Dans une interview accordée au New York Times, durant laquelle elle affirme avoir été victime d'Harvey Weinstein, elle est également revenue sur le comportement du réalisateur. Elle affirme notamment qu'il a opéré lui-même les humiliations que son personnage dans Kill Bill subissait à l'écran, tels que des crachats ou des étranglements. 

Surtout, l'actrice a révélé que le cinéaste l'a forcée à conduire elle-même une voiture alors qu'elle ne désirait pas prendre le volant. En a résulté un violent accident, dont elle a récemment dévoilé les images sur Instagram

"Le plus grand regret de ma vie"

Invité à réagir dans les colonnes de Deadline, Quentin Tarantino évoque cet accident de la route comme "le plus grand regret de (sa) vie", reconnaissant être "coupable de l'avoir mise dans cette voiture". Au sujet de l'étranglement de Diane Kruger, le réalisateur décrit un échange en adéquation avec les déclarations de l'actrice:

"(Diane Kruger) a dit lors d'une interview qu'il s'agissait d'une demande étrange mais qu'à ce moment-là elle (me) faisait tellement confiance qu'il n'y avait pas de problème (...) Elle a accepté, elle savait que cela rendrait bien et elle me faisait confiance pour le faire. Je demanderais la même chose à un mec. En fait, je serais probablement plus insistant avec un mec."

Benjamin Pierret