BFMTV

Oscars: les films de Netflix et Amazon toujours dans la course

Roma, d'Alfonso Cuaron, victorieux de trois statuettes dorées à la dernière cérémonie des Oscars.

Roma, d'Alfonso Cuaron, victorieux de trois statuettes dorées à la dernière cérémonie des Oscars. - Netflix

Netflix, Amazon et toutes les plateformes de streaming sont toujours éligibles, a annoncé le conseil d'administration de l'Académie des Oscars. La décision intervient un mois après les remous causés par la victoire de Roma d'Alfonso Cuarón.

Le conseil d'administration de l'Académie des Oscars se réunissait ce mardi, notamment pour se prononcer sur la position à adopter vis-à-vis des productions de plateformes de streaming comme Netflix ou Amazon Prime. La décision a été rendue dans la nuit de mardi à mercredi: leurs films sont toujours éligibles, rapporte Variety

La règle pour l'éligibilité des longs-métrages n'a pas été modifiée, ajoute le média américain: tout film ayant été diffusé dans une salle de cinéma américaine pendant au moins sept jours, avec un minimum de trois séances quotidiennes, peut concourir aux Oscars. Les films peuvent donc être à la fois disponibles sur Netflix ou Amazon Prime et dans les salles sans que cela gêne leur campagne pour les Oscars.

La charge de Steven Spielberg

Cette décision marque la victoire des plateformes de streaming et en particulier de Netflix, dont la puissance commence à inquiéter les festivals internationaux comme les grands studios américains. Dans un communiqué, John Bailey, le président de l'Académie des Oscars, a cependant déclaré que le conseil d'administration allait examiner "plus en détail les profonds changements rencontrés par notre industrie."

Ces derniers mois, de nombreuses voix se sont en effet élevées pour dénoncer la participation de Netflix à la plus prestigieuse des cérémonies de récompenses cinématographiques. Le réalisateur Steven Spielberg fait notamment partie de ceux estimant que les films Netflix, pratiquement pas distribués en salle aux États-Unis, ne devraient pas avoir le droit de concourir aux Oscars

"Supprimer la concurrence"

Dans une lettre envoyée à l'Académie des Oscars le 21 mars dernier en réponse aux déclarations de Steven Spielberg, le département de la Justice américain avait alerté les membres de l'institution en expliquant qu'empêcher les films produits et distribués par Netflix de concourir à la cérémonie pourrait s'avérer illégal. Selon le chef de la division antitrust du département, cette décision pouvait en effet viser à "supprimer la concurrence".

Lors des derniers Oscars, Netflix n'est pas passé loin de la statuette suprême de meilleur film avec Roma, qui a tout de même raflé celles de meilleure photographie, meilleur film étranger et meilleur réalisateur pour le cinéaste mexicain Alfonso Cuarón. La plateforme qui fait les yeux doux aux plus grands cinéastes de la planète mise cette année sur le prochain Martin Scorsese, The Irishman, pour décrocher l'Oscar du meilleur film. Prévu pour la fin de l'année, il réunit Robert DeNiro et Al Pacino.

Juliette Mitoyen