BFMTV

"Mandibules", "Tom et Jerry", "Demon Slayer"... quels seront les films à voir au cinéma le 19 mai?

Le Palmashow dans "Mandibules"

Le Palmashow dans "Mandibules" - Memento

Les films d’octobre, dont l'exploitation en salles avait été brutalement arrêtée par le second confinement, et les oeuvres primées aux César et aux Oscars seront à l'affiche des cinémas en mai et juin.

Les cinémas rouvriront dès le 19 mai prochain, selon le "calendrier de déconfinement" qui sera précisé par Emmanuel Macron ce vendredi 30 avril. Ces réouvertures seront assorties de jauges, imposant un nombre restreint de spectateurs.

Au programme, plusieurs films d’octobre dont l'exploitation en salles a été brutalement arrêtée par la mise en place du second confinement. Adieu les cons, la comédie d’Albert Dupontel sept fois récompensée aux César, ainsi que Garçon Chiffon de Nicolas Maury, Sous les étoiles de Paris avec Catherine Frot et ADN, drame intimiste de Maïwenn sorti la veille de la fermeture des salles, seront parmi les premiers films à ressortir.

Slalom, drame multi-primé de Charlène Favier sur le harcèlement dans le milieu du ski, sera également dans les salles le 19 mai, comme Délicieux, comédie sur l'art culinaire à l’aube de la Révolution Française, L'Etreinte, drame avec Emmanuelle Béart et Vincent Dedienne, Falling, la première réalisation de Viggo Mortensen, et Envole-moi, buddy movie de Christophe Barratier (Les Choristes) avec Victor Belmondo, le petit-fils de Bébel, dans son premier grand rôle.

Le classique du cinéma horrifique The Wicker Man, avec Christopher Lee, sera aussi à l'affiche le 19 mai. L'occasion de découvrir sur grand écran et en version restaurée une des références de l'horreur britannique, un classique indépassable qui a notamment inspiré Midsommar d'Ari Aster.

Souris burlesque et mouche géante

Mandibules de Quentin Dupieux sera aussi à l'affiche le 19 mai. Cette comédie décalée et hilarante portée un Palmashow et une Adèle Exarchopoulos au sommet de leur art, conte les mésaventures de deux amis simples d'esprit, Jean-Gab et Manu, qui découvrent dans le coffre d'une voiture une mouche géante et décident de l'adopter pour faire fortune.

"Jean-Gab et Manu enfin libres!!", s'est écrié sur Twitter Quentin Dupieux, qui a vu son film plusieurs fois reportés après sa présentation au festival de Venise en septembre 2020.

Tom & Jerry, qui marque le retour sur grand écran des célèbres personnages de Hanna et Barbera, sera un des rares films destinés à la jeunesse disponibles à la réouverture des salles, avec le dessin animé 100% Loup.

Mélange d'animation 2D et de prise de vues réelles, Tom & Jerry montre l'affrontement des deux rivaux dans les couloirs d'un hôtel de luxe new-yorkais alors qu'un important mariage se prépare. Tout ne se passera évidemment pas comme prévu. À noter, en ouverture du film, une étonnante reprise de Can I Kick It du groupe de rap A Tribe Called Quest par... des pigeons.

Les amateurs d'animation pourront aussi découvrir le 19 mai dans les cinémas CGR le très attendu Demon Slayer, qui a battu l'année dernière le record du box-office au Japon.

Cette adaptation du célèbre manga de Koyoharu Gotōge raconte l'histoire de Tanjiro, un adolescent vivant au Japon à l'ère Taisho (1912-1926), qui devient chasseur de démons après le massacre de sa famille par ces créatures assoiffées de sang humain.

On-Gaku: Notre Rock!, comédie sur une équipe de bras cassés qui se lance dans la musique, sera aussi disponible le même jour, tandis qu'il faudra attendre le 26 mai pour voir Detective Conan - The Scarlett Bullet, premier film de la célèbre licence à sortir en France.

Bientôt les films oscarisés et Dujardin en Sarkozy

Drunk, ode poignante à la vie signée Thomas Vinterberg, qui a reçu le César et l'Oscar du meilleur film étranger, ressortira le 19 mai. Les autres films lauréats des Oscars devraient être disponibles dans la foulée. Universal proposera ainsi le 26 mai Promising Young Woman (meilleur scénario original), thriller féministe avec Carey Mulligan dans un de ses meilleurs rôles.

Nomadland (meilleur film, meilleure réalisatrice, meilleure actrice), mélange unique en son genre de road movie, de western, de drame social et de documentaire qui suit des Américains âgés vivant sur les routes après avoir tout perdu lors de la crise des "subprimes", sortira quant à lui le 9 juin. Et Sound of Metal (meilleur montage et meilleur son), qui évoque l'histoire d'un batteur de rock qui perd l'ouïe, le 16 juin. Puis Minari (meilleur second rôle féminin) le 23 juin.

The Father, qui a valu à Florian Zeller l'Oscar du meilleur scénario adapté, et à Anthony Hopkins celui du meilleur acteur, devrait être disponible dans le courant du mois de juin également.

D'autres films sont déjà annoncés pour les semaines suivantes: les polars Sons of Philadelphia (26 mai) avec Matthias Schoenaert et Médecin de nuit (16 juin) avec Vincent Macaigne, la comédie romantique Seize Printemps de Suzanne Lindon, le biopic Billie Holiday, une affaire d'état (2 juin), Petite maman (2 juin), le nouveau Céline Sciamma, le film d'action Un homme en colère (16 juin) avec Jason Statham, le drame L'Un des nôtres (16 juin) avec Kevin Costner et Diane Lane, et Tokyo Shaking (23 juin) avec Karin Viard, sur le tsunami de 2011.

Le 9 juin sera placé sous le signe de l'horreur, avec les sorties de Freaky, nouvelle production Blumhouse avec Vince Vaughn, et de Méandre, relecture française de Cube signée Mathieu Turi. Suivront le 16 juin La Nuée, sur des sauterelles suceuses de sang, puis le 30 juin Teddy, comédie horrifique sur un loup-garou dans les Pyrénées. Deux excellents films de genre made in France.

Côté comédies françaises, Présidents, farce d'Anne Fontaine sur la tentative de reconquête du pouvoir par Nicolas Sarkozy (Jean Dujardin) et François Hollande (Grégory Gadebois), sortira le 30 juin, le même jour que Le Sens de la famille avec Franck Dubosc et Alexandra Lamy et La Fine Fleur (30 juin) avec Catherine Frot. Auparavant, le public aura pu découvrir Playlist (2 juin), premier film de la dessinatrice Nine Antico avec Sara Forestier, Le Discours (9 juin) d'après Fabcaro, Un tour chez ma fille avec Josiane Balasko (16 juin) et Opération Portugal (le 23 juin).

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV