BFMTV

"Lupin", "Eiffel", "Validé"... Malgré les confinements, les tournages ont tenu bon à Paris en 2020

Un projecteur dans une salle de cinéma à Paris (photo d'illustration)

Un projecteur dans une salle de cinéma à Paris (photo d'illustration) - STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

La Ville de Paris dresse le bilan des tournages de 2020; malgré des chiffres en baisse par rapport à l'année précédente à cause de la crise sanitaire, la production cinématographique s'est maintenue.

Si les salles de cinéma ignorent toujours quand elles pourront rouvrir, les productions cinématographique, elles, maintiennent le cap dans la tempête. La Ville de Paris dévoile ce mardi que le nombre de tournages qui se sont tenus l'année dernière dans la capitale a peu baissé par rapport à l'année 2019, malgré l'inévitable coup de frein de la crise du coronavirus et son cortège de confinements.

Comme le rappelle le communiqué, les tournages ont été totalement interrompus pendant les deux mois du premier confinement, entre le 17 mars et le 11 mai. Pourtant, pas moins de 93 longs-métrages ont été filmés dans les rues de la Ville Lumière en 2020. À peine moins qu'en 2019, où on en comptait 103.

Pas de voyages, pas de films étrangers

Parmi ces films récemment tournés se trouvent Adieu Monsieur Haffmann de Fred Cavayé, Envole-moi de Christophe Barratier, Tout s'est bien passé de François Ozon, Eiffel de Martin Bourboulon, Une jeune fille qui va bien de Sandrine Kiberlain, La fracture de Catherine Corsini, Le petit Nicolas de Julien Rappeneau, Les Olympiades de Jacques Audiard, Les couleurs de l'incendie de Clovis Cornillac, En corps de Cedric Klapisch.

La Ville de Paris note par ailleurs que l'impossibilité de voyager a occasionné une "quasi-absence" des productions internationales cette année à Paris. Seuls deux films étrangers y ont été tournés: La Abuela de Paco Plaza et Le dernier mercenaire de David Charhon. En additionnant tous les longs-métrages, téléfilms, séries, publicités ou films étudiants, on décompte 5009 journées de tournage à Paris en 2020.

Les séries, (presque) toujours aussi nombreuses

La production de séries est, elle aussi, restée florissante. La Ville de Paris compte 64 tournages, contre seulement cinq de plus l'année précédente: la saison 2 de Family Business (Netflix), la saison 3 de Plan Cœur (Netflix), la saison 4 de L'art du crime (France 2), La saison 5 de Sam (TF1), La saison 2 de Validé (Canal +) mais aussi de nouvelles séries telles que Lupin pour Netflix, En Thérapie pour Arte, De Gaulle, l'éclat et le secret pour TF1, 9 meufs pour Canal+, L'opéra pour OCS, Luther pour TF1...

À leur reprise, en juin dernier, les tournages ont dû se soumettre à de nouvelles règles strictes pour limiter les risques de contamination: s'assurer qu'il n'y ait jamais plus de 50 personnes simultanément sur le plateau, respecter l'interdiction des barnums sur la voie publique, revoir le nombre de figurants à la baisse...

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV