BFMTV
Cinéma

Le cinéaste ukrainien Sergei Loznitsa dénonce "les méthodes sauvages" de l'armée russe

Le cinéaste ukrainien présente à Cannes The Natural History of Destruction, un documentaire sur la destruction des villes allemandes par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le réalisateur ukrainien Sergei Loznitsa présente cette année au festival de Cannes son nouveau documentaire, The Natural History of Destruction, un film sur la destruction massive de la population civile et des villes allemandes par les raids aériens des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.

"Je suis comme toujours ravi d'être à Cannes et d'y présenter mon film", a déclaré le cinéaste au micro de BFMTV. "C'est vraiment le meilleur endroit au monde pour présenter un film à un public le plus large possible, poser toutes les questions et éveiller des réflexions."

Trois mois après le début de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, Sergei Loznitsa dénonce une "agression": "Cette guerre, cette agression de la Russie contre l'Ukraine, c'est une agression de la Russie contre l'ensemble de l'humanité civilisée. Cette guerre est menée par l'Ukraine, mais aussi par tous les pays civilisés, libéraux et développés contre la Russie."

"Nous restons impuissants"

Sergei Loznitsa déplore son impuissance face à cette guerre qui "nous a repoussés 80 ans en arrière": "Les méthodes sauvages qui sont employées dans cette guerre témoignent du fait que pendant ces 80 ans nous n'avons toujours pas trouvé le moyen d'arrêter ce genre de sauvagerie, ce genre de barbarie. Nous nous sommes mis dans la situation où nous ne pouvons qu'observer, impuissants, ce qui se passe et nous restons impuissants, pour l'instant, à aider l'Ukraine à arrêter cette agression."

Il dresse aussi un parallèle entre la Seconde Guerre mondiale et la situation actuelle en Ukraine: "Tout ce qui se passe aujourd'hui en Ukraine rappelle ces images d'horreur et de destruction qui ont eu lieu en Europe lors de la Seconde Guerre mondiale. L'unique question qui se pose est de savoir comment en tant qu'êtres humains nous pouvons arrêter cela. Chacun doit se poser la question, parce qu'elle nous concerne tous."

Et le réalisateur d'ajouter: "C'est une sauvagerie qui appartient au passé. En réalité, nous sommes de nouveau confrontés à ce passé sans perspective." Connu également pour le film Donbass, sur une région de l'est de l'Ukraine saccagée par des gangs séparatistes, Sergei Loznitsa va continuer de raconter les zones d'ombre de son pays: "Je le ferai", promet-t-il.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV