BFMTV

"L'excellence du cinéma français": Emmanuel Macron félicite les trois Français sacrés aux Oscars

Emmanuel Macron à l'Elysée le 17 mars 2021

Emmanuel Macron à l'Elysée le 17 mars 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le président a partagé sur Twitter un message de félicitations à l'attention de Florian Zeller, Nicolas Becker et Alice Doyard, au lendemain de la 93e cérémonie des Oscars.

"L'excellence du cinéma français". Emmanuel Macron a félicité, lundi après-midi, les Français qui ont été honorés lors de la 93e cérémonie des Oscars.

"Deux Oscars pour son chef d’œuvre The Father: félicitations à Florian Zeller, dont le talent rayonne outre-Atlantique! Un grand bravo également à l’ingénieur du son Nicolas Becker et à la productrice Alice Doyard, qui incarnent, eux aussi, l’excellence du cinéma français!", a écrit le président de la République dans un tweet .

"Joie extrême"

Le film The Father de Florian Zeller a remporté deux prix: celui du meilleur scénario adapté, et du meilleur acteur pour Anthony Hopkins, qui joue le rôle d'un vieil homme sombrant dans la démence.

"C'est une réaction de joie extrême et de surprise", a confié en exclusivité sur BFMTV le réalisateur, peu après avoir reçu son prix. "Cette joie est d'autant plus grande et d'autant plus forte qu'on a commencé la soirée avec l'Oscar du meilleur scénario et qu'on l'a fini avec l'Oscar du meilleur acteur. Pour moi, ça avait un sens particulier de partager cela avec Anthony Hopkins, parce qu'il est à l'origine de ce projet. Je ne dissocie pas du tout le désir de vouloir faire ce film du désir de vouloir le faire avec lui. Pouvoir partager avec lui cette joie, c'est un immense cadeau."

Nicolas Becker, connu pour son travail sur Gravity (2013) ou Micmacs à tire-larigot (2009), a été récompensé pour le son du film Sound of Metal, qui raconte l’histoire d’un batteur de rock qui perd l’ouïe. Plusieurs des membres de l'équipe du film ont décrit avec admiration Nicolas Becker comme une sorte de savant un peu fou, capable de se livrer, avant et pendant le tournage, aux expériences et prises de son les plus improbables pour parvenir au résultat souhaité.

Enfin, la productrice française Alice Doyard a décroché un prix pour le documentaire Colette. Ce film, réalisé par l'Américain Anthony Giacchino parle d'une ancienne résistante nonagénaire, Colette Marin-Catherine. Celle-ci se rend pour la première fois sur le site de l'ancien camp de concentration de Nordhausen, en Allemagne, pour honorer la mémoire de son frère, mort là-bas.

Nawal Bonnefoy