BFMTV

J.J. Abrams: "Star Wars rappelle que se battre pour la justice et la liberté est possible et légitime"

J.J. Abrams le 23 octobre 2015 à Beverly Hills

J.J. Abrams le 23 octobre 2015 à Beverly Hills - Jonathan Leibson - Getty Images Nortg America - AFP

Le réalisateur américain de Star Wars: Le Réveil de la Force assure que la saga "rappelle que se battre pour la justice et la liberté est possible et légitime".

"Actuellement, on vit une période folle, entre les attentats de Paris et la fusillade qui vient de frapper San Bernardino. D'autres menaces planent, plus personne n'aime regarder le journal télévisé", a déclaré au Journal du Dimanche J.J. Abrams, aux manettes du septième volet de La guerre des étoiles.

"Star Wars nous rappelle que se battre pour la justice et la liberté est possible et légitime. Qu'il ne faut pas baisser les bras et que nous sommes tous connectés", poursuit le réalisateur.

Pour lui, Star Wars n'est pas qu'un film "de science-fiction". "Si le côté obscur menace à tout instant il est question d'espoir et d'optimisme", explique J.J. Abrams qui a quelques jours de la sortie du film "essaie de garder (son) calme" mais sent "la pression (qui) monte".

Fan de la saga depuis ses 11 ans

Il avoue avoir été "flatté" qu'on lui ait demandé de réaliser la suite de Star Wars. Pourtant, au début il était "très réticent". "J'avais déjà tourné des suites, Mission: Impossible 3 et Star Trek, je n'avais pas forcément envie de recommencer. Et surtout je me méfiais: exhumer une franchise culte pour la relancer comporte de nombreux dangers. Je suis un fan de Star Wars depuis l'âge de 11 ans.", livre-t-il.

Mais après "en avoir discuté avec Kathleen Kennedy", présidente de Lucasfilm, qu'il "connaît depuis longtemps" et qui lui a "proposé le projet", J.J. Abrams "a souhaité le faire à tout prix". Et a donc discuté avec George Lucas -le créateur de la célèbre saga intergalactique- qui "a fait preuve de générosité en me disant qu'il resterait en retrait, que ce serait mon film. Je lui suis reconnaissant."

Le Réveil de la force, premier opus Star Wars en 10 ans, est le film le plus attendu de l'année. Il sort dans 15 pays dont la France à partir de mercredi et aux Etats-Unis le 18 décembre.
Nawal Bonnefoy avec AFP