BFMTV

Fête du cinéma: dans les coulisses d'un studio de doublage

-

- - STUDIOS VOA

Les studios VOA ouvrent leurs portes au public ce samedi 24 juin pour mettre en lumière le métier méconnu de comédien de doublage.

Debout devant un micro et un écran plat sur lequel défile sa partition, Alexis Tomassian devient Théo, le petit bonhomme blond chargé d'expliquer le sport aux enfants dans Bande de sportifs, sur Gulli. "Terriiiible le volley ball!", il conclut d'une voix gouailleuse et pêchue, étrangement familière.

Et pour cause: Martin Mystère et Fry dans Futurama, mais aussi les versions françaises de Zach Braff, Tobey Maguire ou encore Shia Labeouf, c'est lui. Alexis Tomassian est comédien de doublage et ce jour-là il enregistre au studio parisien VOA.

Chaque jour dans ces locaux défilent, comme lui, plusieurs dizaines d'acteurs engagés pour donner de la voix aux personnages de films ou de dessins animés, de publicités ou de jeux vidéo et ce, dans une soixantaine de langues. Du casting à partir d'un répertoire de voix à la post-production, en passant évidemment par l'enregistrement et le mixage, c'est ici que tout se joue.

"Il ne suffit pas d'avoir une belle voix"

Peu connus, les métiers du doublage restent auréolés d'un certain mystère. Si on connaît leur timbre ou leur tessiture, les visages et les noms des comédiens de doublage sont souvent inconnus, cantonnés à une ligne dans un générique. Pourtant, ils sont les chevilles ouvrières de l'industrie du cinéma et, souvent, des acteurs aussi chevronnés que leurs alter-ego devant la caméra. 

"Peu importe au final d'avoir une belle voix, il faut être comédien à la base pour réussir à incarner un personnage", abonde Alexis Tomassian. "D'ailleurs on vient en général au doublage parce qu'on est repéré sur un plateau de tournage." Lui, qui vient du cinéma et du théâtre - il sera en décembre à l'affiche de La Deuxième étoile, de Lucien Jean-Baptiste - sait de quoi il parle. 

Ouverture au public samedi

Pour lever un peu le voile sur cette profession, à l'occasion de la Fête du cinéma, organisée par le CNC, le studio VOA ouvre samedi ses portes au public, petits et grands.

L'occasion de révéler quelques uns des secrets des doubleurs professionnels: par exemple la technique pour que la voix 'colle' aux lèvres de personnages ou d'acteurs, qui ne parlent parfois pas la même langue. "C'est une question que l'on nous pose souvent", répond Coraline Hau Fai Tseung, chargée de la communication pour les studios VOA. "En fait, les comédiens suivent ce qu'on appelle une bande rythmo, des dialogues qui défilent comme dans un karaoké et indiquent où inspirer et où expirer."

Une fois la partie théorique mémorisée, les apprentis doubleurs auront l'occasion de la mettre en pratique en prenant part à des ateliers où ils pourront doubler les scènes cultes du cinéma dans les mêmes conditions que les doubleurs professionnels, avec ingénieur du son et directeur artistique. À vos micros.

atelier doublage aux studios voa

Sur inscription dans la limite des places disponibles. Samedi 24 juin, de 14h à 15h30. STUDIOS VOA, 76, rue Marceau, 93 100 Montreuil. Plus d'informations: http://studios-voa.com/fete-du-cinema-2017-coulisses-du-doublage/

fête du cinéma, du 25 au 28 juin 2017.

Programme complet: http://www.cnc.fr/web/fr/fete-du-cinema

Claire Rodineau