BFMTV

Festival de Cannes - pas de talons, pas de tapis rouge?

Inès de la Fressange n'avait pas de talons hauts non plus, sur le tapis rouge du Festival de Cannes, le 15 mai 2015.

Inès de la Fressange n'avait pas de talons hauts non plus, sur le tapis rouge du Festival de Cannes, le 15 mai 2015. - Loïc Venance - AFP

Talons or not talons? Telle est la question: faut-il porter des chaussures à talons hauts pour avoir une chance de monter les marches au festival de Cannes? Les organisateurs du festival assurent que non.

La Croisette s'est emballée mardi matin à la suite d'une rumeur sur une prétendue interdiction des talons plats pour la montée des marches, rapidement démentie par la direction du Festival.

"La rumeur selon laquelle le Festival exige des talons hauts pour les femmes sur les marches est infondée", a tweeté Thierry Frémaux, chargé de la sélection des films pour la compétition. Ajoutant, "pour les marches, le règlement n'a pas changé: "Smoking, tenue de soirée". Aucune mention sur les 'talons'".

"Libre interprétation"

Même son de cloche, du côté de l'organisation, qui nous confirme "ne pas avoir fait passer d'instructions sur la hauteur des talons". Il s'agit, indique-t-on encore d'une "libre interprétation de certains personnels d'accueil du Grand théâtre Lumière".

Mais la rumeur avait déjà eu le temps de courir sur les réseaux sociaux et parmi les journalistes. La question était posée dès la première conférence de presse du matin à l'actrice britannique Emily Blunt qui joue dans Sicario, de Denis Villeneuve, aux côtés de Benicio del Toro et Josh Brolin. "Franchement, tout le monde devrait porter des talons plats. On ne devrait pas porter des talons hauts. C'est vraiment décevant. On pense que l'égalité fait des progrès..." a-t-elle soupiré, en réponse à une question sur "l'info" du jour.

Refoulées sur le tapis rouge

"En signe de protestation, Benicio, Josh et moi monterons les marches en hauts talons ce soir!", a lancé Denis Villeneuve, déclenchant les rires. Le magazine professionnel Screen est à l'origine de l'information, après avoir affirmé dans son édition de mardi que des invitées sans talons avaient été refoulées sur le tapis rouge.

Peu après, Asif Kapadia, réalisateur du documentaire Amy, biopic sur la chanteuse Amy Winehouse, a assuré sur Twitter que son épouse avait connu la mésaventure, mais que finalement elle avait pu accéder à la projection.

M. R. avec AFP