BFMTV

Festival de Cannes: Laurent Lafitte assure n'avoir pas voulu "blesser" Woody Allen

Laurent Lafitte, le 11 mai 2016 au Festival de Cannes.

Laurent Lafitte, le 11 mai 2016 au Festival de Cannes. - Loïc Venance - AFP

L'acteur, dont le discours corrosif lors de la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes en a heurté certains, a répondu aux questions du Hollywood Reporter

Les bons mots de Laurent Lafitte lors de la cérémonie d'ouverture n'en finissent pas de résonner hors les murs du palais des festivals à Cannes. A tel point que l'acteur a dû accorder un entretien au Hollywood Reporter et, dans une sorte de rétropédalage, assurer qu'il n'avait voulu "embarrasser" ni "blesser" qui que ce soit.

La blague sur Woody Allen, et par ricochet sur Roman Polanski, a particulièrement échauffé les esprits et provoqué quelques réactions. "Ces dernières années vous avez beaucoup tourné en Europe, alors que vous n'êtes même pas condamné pour viol aux Etats-Unis", avait glissé le comédien français, devant un Woody Allen impassible.

"C'était plutôt une blague sur le puritanisme américain et le fait qu'il est surprenant qu'un réalisateur américain veuille tourner autant de films. je n'étais pas au courant du reste". Laurent Lafitte, qui a préparé son texte avec l'humoriste Vincent Dedienne, raconte également avoir écrit cette blague trois semaines auparavant. Et qu'il n'était pas au courant de la violente charge de Ronan Farrow, la veille, dans les colonnes du Hollywood Reporter. Le fils de Woody Allen et de Mia Farrow y dénonçait le mutisme des journalistes concernant les accusations d'agression sexuelle qui pèsent sur le cinéaste new yorkais. 

"J'ai trouvé que ce type était drôle"

"Quand vous écoutez Ricky Gervais aux Golden Globes, il dit beaucoup de choses épouvantables. Il est très drôle et je ne pense pas que quiconque vienne lui demander d'expliquer ses blagues le lendemain", a-t-il ajouté.

Le pensionnaire de la Comédie française assure également que le gag avait été validé par Thierry Frémaux et Pierre Lescure, qui avaient assisté aux répétitions dans l'après-midi. Et que Woody Allen lui-même, interrogé par le directeur du festival lors de la fête après la cérémonie, lui avait déclaré "j'ai trouvé que ce type était drôle".

Laurent Lafitte précise cependant qu'il n'aurait pas lancé le gag, s'il avait été au courant du texte de Ronan Farrow. 

M. R.