BFMTV

Christopher Lloyd: "Retour vers le futur a réalisé le fantasme de millions de gens"

Christopher Lloyd, acteur de la trilogie "Retour vers le futur", lors du Paris Manga et Sci-fI Show les 6 et 7 février 2016.

Christopher Lloyd, acteur de la trilogie "Retour vers le futur", lors du Paris Manga et Sci-fI Show les 6 et 7 février 2016. - Paul Teisson

ENTRETIEN - L'inoubliable "Doc" de la trilogie Retour vers le futur était de passage au Paris Manga et Sci-Fi Show. Entre deux séances de dédicaces avec ses fans, l'acteur américain est revenu pour BFMTV.com sur sa carrière, le succès de sa trilogie culte et en a profité pour donner son avis sur la polémique concernant le manque de diversité qui entoure la prochaine cérémonie des Oscars. Un vrai "problème" selon lui.

Nom de Zeus, Doc était à Paris ! Et ce grand rendez-vous festif, les fans de la saga Retour vers le futur ne l'ont pas manqué. Ce week-end du 6 et 7 février, l'acteur Christopher Lloyd était l'un des invités de marque du Paris Manga et Sci-Fi Show. Le comédien américain de 77 ans a participé à des séances photos et dédicaces avec ses (très nombreux) fans français. Une venue exceptionnelle pour une star qui se fait plutôt discrète en public et rare en interview.

Pour BFMTV.com, celui qui a multiplié les rôles emblématiques à Hollywood, du sympathique Emmett Brown (Retour vers le Futur) au terrifiant Juge DeMort (Qui veut la peau de Roger Rabbit?) en passant par l'irrésistible Oncle Fester (La Famille Addams), a accepté de revenir sur sa carrière hors-norme, à l'image de la trilogie qui l'a rendu populaire dans le monde entier.

Comment expliquez-vous votre si grande popularité en France?

C'est indéniablement grâce à la saga Retour vers le futur. Les gens que je rencontre me disent souvent que ces films ont marqué leur vie ou eu un impact sur un moment précis de leur existence. Grâce à cette trilogie, certains m'ont confié avoir trouvé leur vocation et sont devenus physicien, docteur ou mathématicien.

Quand vous avez accepté ce rôle, vous attendiez-vous à un tel succès?

Non, pas du tout. J’espérais simplement faire un bon film qui serait bien accueilli par le public, mais cette passion autour du film depuis trente ans est toujours incroyable à mes yeux. Je ne l’ai pas vu venir…

"Je suis partant pour Retour vers le futur 4"

Pourquoi le public a-t-il autant été touché par cette saga qui a fêté ses 30 ans le 21 octobre dernier?

Parce que les gens restent fascinés par les voyages dans le temps. Tout le monde a déjà rêvé, au moins une fois dans sa vie, d’aller dans le futur ou de retourner dans le passé. Ce film a réalisé le fantasme de millions de gens.

Si vous aviez une DeLorean qui vous permettait de voyager dans le temps, qu'en feriez-vous?

J’irais sûrement 500 ans dans le futur pour voir ce qu’est devenu le monde, savoir les problèmes qu’il a résolus ou non. Et évidemment, j’adorerais revenir dans le passé à chaque grand moment de l’Histoire, comme tout le monde!

Doc, Oncle Fester, le Juge DeMort... Vous avez joué de nombreux personnages assez excentriques. Un hasard ou un choix de votre part?

Je n’ai jamais cherché à jouer particulièrement ce genre de rôles, disons que ce sont plutôt les gens qui ont vu le potentiel que je pouvais avoir pour jouer des personnages comme Doc ou le révérend Jim Ignatowski (dans la série Taxi, NDLR). Mais je ne l’ai pas fait exprès. Quand j’ai commencé ma carrière, ma seule ambition était de pouvoir jouer dans des films, mais ça a été difficile au début. J’ai commencé sur les planches et mis longtemps à jouer au cinéma. J’ai fait mon premier film à 37 ans dans Vol au-dessus d'un nid de coucou

Vous avez souvent répété être partant pour un Retour vers le futur 4, est-ce toujours le cas?

Oui ! C’était un tel plaisir de tourner à l'époque avec ce casting incroyable, ce réalisateur de génie et de travailler avec ce scénariste de talent qu'est Bob Gale. Mais je ne sais pas si Robert Zemeckis est partant. Ils doivent sûrement y penser, mais je ne suis au courant de rien...

"Les membres de l'Académie des Oscars ont une vision étroite"

Que faites-vous quand vous ne tournez pas?

Je fais de la gymnastique, je lis, je regarde la télévision, je voyage... Je n’ai pas de hobbies très importants, je suis surtout dans l'attente perpétuelle de mon prochain rôle! Je n’ai aucune intention d'arrêter ce métier. J’aime ce que je fais.

Cette année, les Oscars sont très critiqués par de nombreux acteurs en raison du manque de diversité parmi les nommés. Quel est votre point de vue à ce sujet?

Je pense que les gens de l’Académie ont une vision un peu étroite, qui vient d’une autre époque. Ils ont peur de faire quelque chose de nouveau ou d’un peu dangereux. Ils préfèrent ce qui est confortable. Je pense que beaucoup de films "Noirs" traitent de problèmes sujets à controverse, souvent, et je pense que cela leur fait un peu peur. En plus, la plupart d’entre des membres de l'Académie sont Blancs... Ils ne voient pas ce qu’il y a en dehors de leurs vies, qu’il y a d’autres gens qui ont des problèmes différents. Ils ont tendance à ne pas récompenser ce qu’ils ne connaissent pas. C’est un problème.