BFMTV

Brad Pitt: "J'ai un lien particulier avec la France"

Brad Pitt était à Paris samedi à l'occasion de la sortie de "Fury".

Brad Pitt était à Paris samedi à l'occasion de la sortie de "Fury". - Martin Bureau - AFP

BFMTV a rencontré Brad Pitt à Paris à l'occasion de la sortie de "Fury", le film de guerre de l'américain David Ayer. L'acteur américain nous parle de son "lien particulier avec la France".

"Nous avons beaucoup d'amis en France." Brad Pitt nous parle de son "lien particulier avec la France".

L'acteur qui s'est marié en août dernier avec Angelina Jolie dans le Var, où ils possèdent une propriété viticole explique: "vous savez, nous nous sommes presque installés ici".

"Nos enfants apprennent le français", ajoute l'acteur qui ne s'exprime pas encore dans la langue de Molière.

Un tournage "intense"

Brad Pitt était à Paris samedi à l'occasion de la sortie de Fury de David Ayer. Son nouveau film offre une plongée très crue dans les horreurs de la guerre, une vision à la limite du gore que son réalisateur justifie par une volonté de réalisme sans concessions.

Pour que ses acteurs, Brad Pitt, Shia LaBeouf, mais aussi Michael Pena, Logan Lerman et Jon Berthal, soient au meilleur de leur forme, David Ayer leur a fait suivre avant le tournage un solide entraînement dirigé par les Navy Seals, les soldats d'élite américains.

Un cascadeur a d'ailleurs été blessé par une baïonnette sur le tournage de ce film qui comporte plusieurs scènes de massacres en gros plans.

"C'était vraiment intense. On a passé trois mois à s'entraîner. C'était une vraie immersion, c'était vraiment fort", explique Brad Pitt.

"La sauvagerie de la guerre"

Le film, qui sort mercredi en France et a déjà été adapté en jeu vidéo, suit les cinq membres d'équipage d'un char Sherman menés par Brad Pitt, qui incarne l'expérimenté sergent Wardaddy. Ceux-ci s'infiltrent derrière les lignes ennemies en Allemagne durant les derniers jours de la guerre en 1945 et font beaucoup de dégâts.

Brad Pitt menait déjà une équipe de tueurs de nazis dans le film de Quentin Tarantino Inglorious Basterds en 2009, et Fury comporte aussi son lot de morts sanglantes d'officiers allemands. Le bain de sang commence dès la scène d'ouverture, quand le personnage de Brad Pitt poignarde un Allemand dans l'œil, avant une exécution sommaire qui met à rude épreuve les nerfs du jeune Bible, incarné par Shia LaBeouf.

"Le film raconte les effets toxiques de la guerre et ses conséquences sur ce qui est en quelque sorte une famille, ces cinq hommes tentant de survivre", a expliqué David Ayer. L'Histoire a tendance à passer sous silence la sauvagerie de la guerre dans son récit de la victoire alliée contre le régime nazi, a noté le réalisateur, qui avait aussi travaillé sur le scénario de Training Day en 2001.

K. L. avec Rémi Perrot