BFMTV

Blanche Gardin explique à Macron pourquoi elle refuse d'être nommée à l'ordre des Arts et des Lettres 

Blanche Gardin

Blanche Gardin - AFP

Dans une lettre ouverte publiée sur sa page Facebook, l'humoriste a donné les raisons qui la poussent à refuser sa nomination à l'ordre des Arts et des Lettres, qui lui a été proposée le ministère de la Culture.

Blanche Gardin a annoncé mercredi qu'elle ne souhaitait pas être nommée par le Conseil de l’Ordre des Arts et des Lettres. Dans un post publié sur Facebook, l'humoriste et actrice a posté une capture d'écran de la proposition qui lui a été faite par le Ministère de la Culture. Et expliqué, dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron publiée en légende, les raisons de son refus. 

"Je suis flattée. Merci. Mais je ne pourrai accepter une récompense que sous un gouvernement qui tient ses promesses et qui met tout en œuvre pour sortir les personnes sans domicile de la rue", commence-t-elle. 

Il serait "illogique" d’accepter cette proposition 

La comédienne reproche au président, qui a selon elle "laissé planer l’espoir d’une plus grande attention portée aux personnes mal-logées", d'avoir entre autres "durement baissé les APL", "réduit les budgets des centres d’hébergement d’insertion pour les sans domicile", "coupé une part importante des moyens dédiés à la construction de logements sociaux", "coupé drastiquement dans les emplois aidés", "supprimé l’ISF".

"Vous n’avez pris aucune mesure ambitieuse qui permettrait d’encadrer les loyers dans toutes les villes ou le coût du logement étouffe le budget des plus fragiles.. A une période où notre pays bat des records d’expulsions parce que les familles n’arrivent plus à payer leurs loyers. Et la liste serait encore longue", écrit-elle.

Blanche Gardin rappelle avoir donné une représentation de son spectacle Bonne nuit Blanche au Zénith de Paris le 31 mars dernier, et avoir reversé tous les bénéfices de cette soirée à la fondation Abbé Pierre et à l’association Les enfants du Canal. "Vous comprendrez qu’il y aurait quelque chose d’illogique d’accepter votre proposition. Merci quand même", conclut-elle.

Réponse du gouvernement

Julien Denormandie a répondu au message de l'humoriste. Mercredi soir, le ministre chargé de la Ville et du Logement a publié une lettre ouverte sur Twitter dans laquelle il assure Blanche Gardin de sa "lutte sans relâche, à tous les instants, contre l'exclusion" et entreprend de "rappeler l'action conjointe de l'État avec les associations et les élus locaux."

"Depuis mai 2017, nous avons ouvert et pérennisé plus de 14.000 nouvelles places d'hébergement d'urgence", écrit-il, assurant que "cela n'avait jamais été fait par le passé, par aucun gouvernement."

Julien Denormandie affirme par ailleurs que "145.000 personnes sont aujourd'hui à l'abri chaque jour et chaque nuit grâce à l'État et ses partenaires" et que "5 millions d'euros supplémentaires" ont été alloués en 2019 au renforcement des maraudes, afin de "mieux accompagner les personnes en détresse". Il rappelle "la politique du 'Logement d'abord'" lancée "avec la Fondation Abbé Pierre": "Cette année, 70.000 personnes ont retrouvé des clés". Et conclut: "La détermination de l'État est totale avec un budget en hausse de 15% en deux ans."

Nawal Bonnefoy