BFMTV

Molières: quand Blanche Gardin se remet son propre prix

Blanche Gardin pendant les Molières

Blanche Gardin pendant les Molières - Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Blanche Gardin est entrée dans l'histoire des Molières en devenant la première femme à recevoir le prix de l'humour.

Il y un an, son tacle des défenseurs de Roman Polanski avait fait sensation. Aux côtés de l'acteur de la Comédie Française Gaël Kamilindi, l'humoriste Blanche Gardin avait lancé sur la scène des Molières à l'intention de ceux qui veulent "distinguer l'homme de l'artiste...":

"Et c'est bizarre d'ailleurs que cette indulgence ne s'applique qu'aux artistes. Parce qu'on ne dit pas, par exemple, d'un boulanger: 'Oui, d'accord, c'est vrai, il viole un peu des gosses dans le fournil, mais bon il fait une baguette extraordinaire'." 

"Il ne faut pas me prendre au pied de la lettre" 

Un an plus tard, Blanche Gardin est de retour pour présenter le Molière de l'humour, une catégorie où elle était nommé pour son spectacle Je parle toute seule. "J'ai souhaité venir remettre le Molière de la catégorie dans laquelle j'ai été nommée, parce que je voulais faire un petit récapitulatif et je voulais le faire devant la plus grande audience possible", commence-t-elle par dire. Elle poursuit, dans son style pince-sans-rire:

"L'année dernière, à la même période, je suis venue remettre un Molière et j'ai parlé de ces metteurs en scène qui touchent un peu les actrices. Je ne pensais pas que ça allait initier un mouvement d'une telle ampleur. Je suis un peu responsable. Les gens ont pensé que je parlais de Polanski, du coup il s'est fait virer des Oscars. Aux César, une jeune actrice a été malmenée sur les réseaux sociaux, parce qu'elle a été filmée en train de ne pas rigoler à une de mes blagues. Ca va trop loin. J'aimerais que les choses se calment. J'aimerais dire qu'il ne faut pas me prendre au pied de la lettre." 

Blanche Gardin a ensuite tordu le cou à l'idée que Pierre Desproges, mort il y a 30 ans, ne pourrait plus faire certaines vannes. "On m'a dit que des Juifs s'étaient glissés dans la salle", a-t-elle alors déclaré devant le public hilare de la salle Pleyel, avant de tacler Tex et la blague qui lui a valu son exclusion de France 2: "Est-ce qu'on ne pourrait pas plutôt dire: 'Est-ce que Tex pourrait dire ce qu'il disait il y a trois mois? Ben non."

"Le jour où j'ai un prix, il n'a aucune valeur"

Seule femme dans la catégorie du Molière de l'humour, Blanche Gardin l'a emporté face à Jamel Debbouze, Manu Payet et Jérôme Commandeur. Elle a provoqué une cascade de rire dans le public en ouvrant l'enveloppe annonçant le vainqueur: "je le savais, c'est moi", a-t-elle dit.

Ironisant sur l'intérêt accru porté aux femmes après les scandales de harcèlement sexuel, elle s'est exclamée: "Je suis la seule femme (nommée) l'année de l'affaire Weinstein, c'est trop. Le jour où j'ai un prix, il n'a aucune valeur", tout en accordant sa "reconnaissance éternelle" à l'humoriste américain Louis C.K., lui-même accusé d’exhibitionnisme par cinq femmes.

Parmi les autres gagnants de la soirée figurent la légendaire Ariane Mnouchkine, fondatrice du Théâtre du Soleil, qui a été sacrée en son absence meilleure metteure en scène pour Une Chambre en Inde, écrite sur fond des attentats à Paris. Le deuxième grand vainqueur de cette soirée est Adieu Monsieur Haffman, pièce émouvante sur un juif caché dans une cave dans la France de Vichy signée Jean-Pierre Daguerre. 

Jérôme Lachasse avec AFP