BFMTV

Bertrand Cantat: une femme l'accuse de harcèlement moral

Bertrand Cantat sur la scène du Printemps de Bourges

Bertrand Cantat sur la scène du Printemps de Bourges - AFP

Une main courante a été déposée cette semaine à Paris contre Bertrand Cantat qui aurait eu vis-à-vis de la victime présumée un "comportement menaçant et violent psychologiquement".

Le 15 février dernier, une main courante a été déposée contre l'ancien leader de Noir Désir, comme le rapporte Le Point. Une femme de 45 ans, assurant être victime de Bertrand Cantat, s'est présentée dans un commissariat de Paris pour se plaindre du comportement du chanteur.

La femme à l'origine de cette main courante, qui explique avoir rencontré Bertrand Cantat il y a plusieurs mois dans son milieu professionnel, témoigne: "Il se fait passer pour un ami, mais en réalité il a un comportement menaçant et violent psychologiquement (...) Je compte m'éloigner, mais j'ai peur des représailles personnelles". Dans le document consulté par nos confrères, le policier ayant rédigé cette main courante précise que ces représailles redoutées sont "d'ordre physiques".

Se protéger du chanteur

"Je ne souhaite pas nuire à Bertrand Cantat, mon intention est bien de me protéger", assure la quadragénaire dont la main courante pourrait déclencher des poursuites judiciaires. Après l'enregistrement de cette main courante, le commissariat va procéder à des vérifications. Pour le moment, ni Bertrand Cantat, ni son avocat Maître Antonin Lévy ne se sont exprimés sur le sujet.

Il y a quelques semaines, l'ex-chanteur du groupe de rock Noir Désir s'était retrouvé au coeur d'une polémique après la une que lui avait consacré le magazine Les Inrocks. En 2004, Bertrand Cantat avait écopé d'une peine de huit ans de prison pour le meurtre de Marie Trintignant. Il en était sorti trois ans plus tard pour bonne conduite.

F.M.