BFMTV

TOUT COMPRENDRE - Le succès des webtoons, les BD numériques venues de Corée du Sud

"Solo Leveling", le webtoon à succès du moment.

"Solo Leveling", le webtoon à succès du moment. - Delcourt

Originaire de Corée du Sud, le webtoon s'impose de plus en plus en France. A l'occasion du succès en librairie de Solo Leveling, retour sur les origines de l'un des courants les plus populaires du 9e Art.

Plébiscité en ligne comme en librairie, le webtoon, originaire de Corée du Sud, est en train de s'imposer en France avec le succès de plateformes comme Delitoon et de publications comme Solo Leveling. Plus séduisant et facile d'accès que le manga et la traditionnelle BD franco-belge, le webtoon est aujourd'hui un des courants les plus populaires du 9e Art.

• C'est quoi le webtoon?

Le "webtoon", nom donné aux BD numériques coréennes, fait son apparition au début des années 2000. Son essor coïncide avec le succès grandissant d'Internet et intervient après la fin de la dictature, qui a longtemps censuré la BD locale. Le premier site de webtoons apparaît en 2003 sur le moteur de recherche Daum. Naver, souvent présenté en Occident comme le "Google sud-coréen", lance en 2004 Naver Webtoon, devenu depuis leader du marché du webtoon.

En 2021, Naver Webtoon compte plus de 72 millions d'utilisateurs dans le monde, et séduit aussi bien en Corée qu'en Thaïlande et aux Etats-Unis. Avec près de 500 millions de chiffres d'affaires en 2019, le secteur du webtoon représente près de 50% du marché de la BD coréenne, avec des titres à succès comme le thriller Sweet Home, le drame I Love Yoo ou la romance True Beauty.

Plusieurs plateformes made in France existent depuis maintenant quelques années. Didier Borg, un ancien de chez Casterman, a lancé en 2011 la plateforme Delitoon, suivie en 2017 d'une application mobile. C'est sur ce site, en 2013, que les premiers chapitres de Lastman de Balak, Sanlaville et Vivès ont été publiés pour la première fois, avant de sortir sous forme de volumes reliés chez Casterman.

Les éditeurs de BD historiques sont depuis entrés dans la danse: Dupuis avec Webtoon Factory en janvier 2019, puis Delcourt avec la plateforme Verytoon et la collection Kbooks cette année. Au Japon, le webtoon se taille aussi la part du lion avec Piccoma, devenue en 2020 l'application la plus populaire de BD de l'archipel, avec une recette de 371 millions de dollars, selon Les Echos.

En tout, plus de 1.600 dessinateurs de webtoons travaillent dans le monde. On dénombre cependant plus d'auteurs coréens que français, et ce pour une raison très simple, affirme au micro de France Culture Philippe Paolucci, spécialiste des webtoons: "Les Français ont eu du mal à s'approprier le format webtoon car ils faisaient des planches numérisées, ce qui donnait des planches sur écran, mais pas cet étagement de vignettes qu'on peut faire défiler."

Il suffit d'en apprivoiser les subtilités pour ensuite pouvoir s'amuser avec le format, rétorque sur FranceInfo Anthony Piers, l'auteur de la série Chroniques brutales, disponible sur Webtoon Factory: "J'ai tenté des cases verticales très hautes, et ça fonctionne très bien. On peut tout se permettre, il n'y a pas de limite. On pourrait même imaginer un épisode en une seule grande case verticale."

• Comment ça marche?

Un webtoon se lit en "scrollant", de haut en bas, offrant ainsi un véritable confort de lecture. Le procédé, déjà expérimenté sur PC dans les années 1980 et 1990 par l'Américain Scott McCloud avec sa série Zot! (1984-1991), a été véritablement popularisé par le webtoon, commente le site spécialisé Actua BD.

"Pour moi, le webtoon est peut-être le contenu culturel le plus optimisé pour les smartphones", résume dans les colonnes de Télérama Hana Cha, responsable marketing chez Naver. "C'est par ce mode de lecture défilant que le webtoon se distingue de la bande dessinée traditionnelle", insiste de son côté Philippe Paolucci sur France Culture. "On sort du carcan de la page, on peut faire défiler l'écran à l'infini et les vignettes peuvent s'étirer sur une plus grande surface qu'avec une œuvre papier."

L'histoire est divisée en chapitres ou épisodes. Disponible en ligne, le webtoon favorise les échanges entre lecteurs, mais aussi avec les auteurs, qui publient à intervalles réguliers sur des blogs dédiés des posts sur leurs œuvres. Les webtoons sont également connus pour leur réactivité à l'actualité du moment et leur liberté de ton. A l'inverse des mangakas, les auteurs ne rendent de compte à aucun éditeur.

Les plateformes de webtoon fonctionnent enfin selon le modèle du "freemium". L'utilisateur peut lire gratuitement les trois premiers chapitres, puis il doit s'inscrire et payer avec de la monnaie virtuelle (des "tokens", ou des "coins", selon les plateformes) pour accéder à la suite de l'histoire. Un système appliqué par Webtoon Factory et Verytoon.

• Existe-t-il des webtoons imprimés?

Face à cet engouement, de plus en plus d'éditeurs français achètent les droits "papier" des webtoons. Dix ans après l'éditeur Clair de Lune, pionnier du genre en France, Ki-oon a lancé en mars dernier son label "Toon" avec le thriller Bâtard de Carnby Kim et Youngchan Hwang, qui suit les aventures d'un adolescent complice de son père tueur en série (2 tomes disponibles, le prochain sort le 26 août). L'éditeur, qui cartonne par ailleurs avec My Hero Academia et Jujutsu Kaisen, veut privilégier avant tout ses coups de cœur:

"Nous avons lancé une nouvelle collection pour faire découvrir au public des webcomics qui nous ont plu et qui restent cohérents avec notre ligne éditoriale, notre but n’est pas du tout d’avoir un rythme de sorties frénétique", indique l'éditeur à BFMTV. "Bâtard rentre dans ces cases: le titre nous a beaucoup plu, il s’intègre parfaitement à notre catalogue qui fait la part belle au thriller depuis toujours, il est efficace et rassemble avec brio tous les éléments qui font l’efficacité des webcomics."
Le webtoon "Bâtard"
Le webtoon "Bâtard" © ki-oon

La version papier de Solo Leveling de Chu-Gong, sur des chasseurs de monstres intrépides, cartonne en librairie, avec pas moins de 46.800 exemplaires vendus selon le classement GFK. Sa fabrication luxueuse, avec une couverture rigide, séduit les fans de l'œuvre. Le tome 2, sorti le 9 juin dernier, s'est imposé en tête des ventes des livres tout genre confondu.

L'éditeur publiera le 3 septembre prochain le troisième tome, et dévoilera dans la foulée sa prochaine pépite, True Beauty. Imaginé par l'autrice Yaongyi, ce webtoon raconte l'histoire d'une jeune femme disgracieuse qui décide de devenir belle par tous les moyens. Avec ses thématiques très actuelles sur les diktats de la beauté et de la chirurgie esthétique, True Beauty est devenu un phénomène de société en Corée, et devrait rencontrer un écho similaire en France.

Septembre devrait marquer une étape importante dans l'histoire du webtoon: Netflix dévoilera également Hellbound, adaptation d'un webtoon à succès réalisée par Yeon Shang-ho, le créateur de Dernier Train pour Busan.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV