BFMTV

Après son arrestation, JUL présente ses excuses à sa "team"

Le chanteur JUL sur la scène des Victoires de la Musique en 2017

Le chanteur JUL sur la scène des Victoires de la Musique en 2017 - Thomas Samson - AFP

Après sa garde à vue pour excès de vitesse et conduite sous l'emprise de stupéfiants, le rappeur marseillais s'est exprimé sur les réseaux sociaux.

Il a présenté ses "escuses". Au lendemain de sa garde à vue passée au commissariat à Marseille, le rappeur de 27 ans, JUL, est sorti de son silence sur les réseaux sociaux. Sur son compte Facebook, celui qui a été interpellé sur l'autoroute pour excès de vitesse et conduite sous l'emprise de stupéfiants, et dont le passager qui l'accompagnait avait sur lui une arme et du cannabis, a demandé pardon à ses 1,1 million d'abonnés.

"Désolé ma team pour ce qui s'est passé", écrit d'abord l'interprète de Tchikita. Je sais qu'il y a des enfants et des parents qui me suivent. C'est pas une bonne image pour tout le monde, donc voilà, je tenais à m'excuser."

Vitesse, cannabis et arme à feu

"J'apprends de mes erreurs", a conclu l'artiste, originaire de la cité phocéenne, coqueluche des sites de streaming et reparti lors des dernières Victoires de la musique avec le prix du Meilleur Album de musiques urbaines.

Dimanche soir, JUL avait passé la nuit au commissariat après avoir été interpellé par une patrouille de la BAC qui l'avait intercepté en excès de vitesse sur l'autoroute A50, en direction de Marseille, au volant d'une Mercedes. Le jeune homme roulait à plus de 160 km/h, et sous l'emprise de stupéfiants, selon la police.

Lors de leur contrôle, les policiers avaient remarqué que le passager qui accompagnait le rappeur, un jeune homme de 24 ans, tentait de dissimuler une arme, un pistolet de calibre 9 mm. Une petite quantité de résine de cannabis a également été retrouvée sur cet individu, originaire de Marseille et connu des services de police..

Fabien Morin