BFMTV

Angelina Jolie en visite à Mossoul avec l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés

Angelina Jolie à Mossoul, en Irak

Angelina Jolie à Mossoul, en Irak - Andrew McConnell - UNHCR - AFP

L'actrice s'est rendue samedi à Mossoul, en Irak, un an après la libération de la ville du joug de l'Etat islamique. Elle y a rencontré les habitants "qui ont tout perdu".

Angelina Jolie s'est rendue samedi à Mossoul en Irak, moins d'un an après la libération de la ville. L'actrice, ambassadrice spéciale du HCR dont c'est la cinquième mission avec l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est allée à la rencontre des habitants, dont la ville, ex-fief de Daesh, a été détruite par la guerre. 

Comme le montrent des images filmées sur place, la star hollywoodienne a eu du mal à cacher sa stupeur et sa tristesse en découvrant les ruines et anciennes maisons complètement détruites.

"C'est la pire dévastation que j'ai vue de toutes mes années au sein du HCR", confie Angelina Jolie, émue, dans une vidéo. "Ces gens ont tout perdu, et le traumatisme et les pertes qu'ils ont subies sont sans précédent. Ils vivent ici seuls et n'ont que très peu de soutien. Ils se reconstruisent à mains nues, ils bougent les pierres à mains nues. Il y a encore des corps dans les décombres. Certains ont des membres de leur famille ici, et ne peuvent pas les déplacer".

"Il ne faut pas se faire d'illusions"

Dimanche, Angelina Jolie a estimé que la priorité était de prévenir les conflits pour réduire les souffrances qu'ils entraînent.

"J'espère que cette année, à l'occasion de la journée mondiale des réfugiés (le 20 juin), nous allons trouver la force (...) d'avancer vers une nouvelle ère de prévention des conflits et de réduction de l'instabilité, plutôt que d'agir simplement sur leurs conséquences", a-t-elle affirmé lors d'une conférence de presse à Domiz, dans le Kurdistan irakien.

Dans ce camp, ouvert en 2011, où se trouvent 40.000 réfugiés syriens, elle a tiré la sonnette d'alarme. "Quand l'UNHCR en Syrie n'a obtenu que 50% des fonds requis et seulement 17% cette année, cela a des conséquences humaines terribles. Il ne faut pas se faire d'illusions", a-t-elle souligné. 

Tres engagée dans son rôle d'Ambassadrice des Nations Unies pour les réfugiés, Angelina Jolie s'était rendue, le 28 janvier dernier, dans un camp syrien en Jordanie, accompagnée de ses deux filles, Shiloh et Zahara.

N.B.