BFMTV

Alyssa Milano appelle à une "grève du sexe" pour défendre le droit à l'avortement

Alyssa Milano

Alyssa Milano - Alberto E. Rodriguez / Getty Images North America / AFP

L'actrice américaine entend protester contre le recul du droit à l'avortement aux Etats-Unis. Elle appelle à "une grève du sexe".

"Nos droits liés à la procréation sont effacés. Si le choix nous est refusé, qu'il en soit de même pour vous": l'actrice américaine Alyssa Milano, révélée par la série Madame est servie dans les années 80, est très engagée dans la défense du droit des femmes et notamment le droit à l'avortement. Elle a ainsi publié sur son compte Instagram un message appelant les femmes à défendre leur droit de choisir.

Alors que le gouverneur républicain de l'Etat de Géorgie, Brian Kemp, vient de ratifier une loi interdisant l'avortement dès que les battements du coeur du foetus sont perceptibles - environ à la sixième semaine de grossesse -, l'actrice entend protester contre la restriction de ce droit.

"Jusqu'à ce que nous les femmes ayons le contrôle sur notre corps, nous ne pouvons pas risquer une grossesse", écrit-elle, en légende d'un grand X rose barrant la page. Rejoignez-moi et boycottez le sexe, jusqu'à ce que nous ayons retrouvé notre autonomie physique. J'appelle à une grève du sexe. Faites passer"

L'Etat de Géorgie, Etat du sud ultra-conservateur, est également une terre d'accueil pour de nombreux tournages de films. L'industrie du cinéma est ainsi tiraillée entre les avantages fiscaux très attractifs que proposent l'Etat et le durcissement de la loi sur l'avortement. 

De nombreux blockbuster et séries - de Black Panther à Avengers: Infinity War en passant par Stranger Things et The Walking Dead - y sont ainsi tournés. 

"Politique oppressive"

Mais à Hollywood, de nombreuses voix s'élèvent pour appeler au boycott. Alec Baldwin, Don Cheadle, Ben Stiller, Mia Farrow, Amy Schumer et plusieurs dizaines d'acteurs américains, ont déjà menacé en mars dernier de boycotter les tournages en Géorgie. 

Alyssa Milano y tourne actuellement la série Insatiable, qu'elle est contractuellement tenue de terminer.

 "Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que le plus grand nombre de productions possibles quitte cet Etat qui continue à promouvoir une politique oppressive et néfaste, contraire à tout ce que l'industrie du divertissement défend", a-t-elle déclaré au site BuzzFeed News.

Magali Rangin