BFM Paris

Vélib': pourquoi les tarifs des vélos électriques vont augmenter

De nouveaux prix vont être annoncés dans les prochains jours, conséquence d'une rallonge du budget accordée à Smovengo. Le syndicat mixte assure que la tarification restera abordable.

Les usagers de Vélib' électriques vont devoir payer plus cher pour utiliser ces vélos en libre-service. Le syndicat Autolib' Vélib' Métropole a décidé d'accorder une rallonge de 4 millions d'euros par an, pendant trois ans, à Smovengo. Un montant financé en grande partie par la hausse des prix.

"Corriger un déséquilibre"

Avec ces nouveaux tarifs, l'objectif est de pouvoir apporter "une nette amélioration des conditions d'exploitation et de gestion" du réseau, explique à BFM Paris Sylvain Raifaud, président du syndicat mixte. Notamment sur les modèles électriques, beaucoup plus chers à entretenir.

"Les Vélib' électriques ont été particulièrement sollicités", détaille le responsable. "Ils se sont mis à faire 60% des déplacements" alors qu'ils "ne représentent que 35% du parc. Cette situation pose des questions de maintenance et a un impact sur la qualité de service".

L'avenant au contrat de Smovengo, en difficulté malgré une année record et 400.000 abonnés, a donc "pour objet de corriger ce déséquilibre", affirme Sylvain Raifaud.

Influencer les usages

Outre le financement de la rallonge de quatre millions d'euros, la nouvelle tarification des Vélib' électriques a un autre enjeu: encourager les courses en vélo électrique "prioritairement là où il est le plus utile", c'est-à-dire "pour faire des longs trajets, entre différentes communes, sur des parcours où le vélo peut remplacer la voiture".

Sylvain Raifaud veut toutefois également limiter la hausse pour "les personnes qui ont du mal à faire des efforts physiques" et réfléchit à une autre adaptation pour les usagers des "stations en hauteur".

Vélib doit rester à des prix "abordables"

Du côté, des associations d'usagers, on promet d'être "très attentifs aux sommes annoncés".

"Ce qui est important, c'est que le vélo reste un moyen de se déplacer, qui soit compétitif par rapport aux autres moyens de transport", prévient sur BFM Paris Camille Hanuise, direction de l'association "Paris en Selle".

La nouvelle tarification des Vélib' électriques devrait être connue dans les prochains jours. Le syndicat Autilib Vélib Métropole promet cependant que les prix resteront abordables.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions