BFM Paris

Régionales en Ile-de-France: Audrey Pulvar lance sa plateforme participative et citoyenne

Audrey Pulvar

Audrey Pulvar - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Audrey Pulvar, à la tête de la liste de gauche "Ile-de-France en commun" pour les prochaines régionales, a lancé ce dimanche une plateforme participative et citoyenne afin de recueillir les propositions des citoyens d'Ile-de-France.

"Nous allons passer du 'je' au 'nous'". Après avoir officialisé fin janvier sa candidature aux élections régionales en Ile-de-France, en prenant la tête de la liste de gauche "Ile-de-France en commun", Audrey Pulvar a lancé ce dimanche, à 16h, une plateforme participative et citoyenne.

L'adjointe de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, en direct sur les réseaux sociaux, a indiqué souhaiter "associer les citoyens à la vie démocratique" grâce à la démocratie participative et les a invités à "dire ce qui ne va pas" en effectuant des propositions sur la plateforme en ligne.

Les Franciliens et Franciliennes sont invités à déposer leurs idées entre février et mars. Une synthèse des propositions sera ensuite effectuée et à l'issue de cette première phase une phase de "préférendum" sera organisée "afin de recueillir, pour l’ensemble des propositions émises, l’état de l’opinion dans toutes ses nuances".

"Une alternative sociale, écologique, humaniste et féministe"

L'ancienne journaliste a expliqué vouloir construire "une alternative sociale, écologique, humaniste et féministe".

Elle est revenue sur plusieurs de ses propositions comme la mise en place pour les 18-25 ans d'un "Pass unique Jeune Francilien" qui centraliserait l'ensemble des aides départementales, régionales, gouvernementales auxquelles ils peuvent prétendre.

Elle a également abordé son idée de rendre les transports en commun en Ile-de-France gratuits. Cette gratuité concernerait dès septembre les moins de 18 ans, les étudiants et les demandeurs d'emploi de moins de 25 ans avant d'être élargie progressivement aux bénéficiaires des minimas sociaux et aux personnes en situation de handicap puis ouverte en 2026 à tous les Franciliens.

"Si nous arrivons à faire la gratuité en Ile-de-France, je peux vous assurer que d’autres régions le feront", a-t-elle affirmé.

"Notre rassemblement fait de la devise Républicaine la base de son action (...) il faut se battre pour que les mots 'liberté, égalité et fraternité' prennent tout leur sens", a conclu Audrey Pulvar à la fin de son intervention.

Clément Boutin Journaliste BFMTV