BFM Paris

Paris: pressenti comme premier adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire cède la mairie du 12e

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris. - PATRICK KOVARIK / AFP

Le socialiste a porté sa liste à la victoire dans ce territoire mais n'en sera pas le maire. Il se retire et se prépare à reprendre du service comme numéro 2 à la mairie de Paris.

Anne Hidalgo voit en Emmanuel Grégoire son successeur. L'édile l'a invité à prendre en considération cette option pour 2026 et l'intéressé n'y est pas insensible. Mais il devra quelque peu patienter avant de prendre les rênes de la ville de Paris. Alors qu'un nouveau mandat socialiste débute dans la capitale, la maire va, sans surprise, reconduire Emmanuel Grégoire comme premier adjoint. Dans un entretien accordé au journal Le Parisien ce mercredi, l'intéressé l'a laissé entendre en retirant sa candidature à la mairie du 12e arrondissement, où sa liste était arrivée en tête au second tour. L'officialisation devra toutefois attendre le Conseil de Paris de vendredi.

Emmanuel Grégoire cède sa place dans le 12e à l'écologiste Emmanuelle Pierre-Marie, tête de liste EELV dans ce territoire. "J'estime que c'est ma responsabilité de premier adjoint d'œuvrer au rassemblement", affirme-t-il, anticipant sa nomination.

C'était l'une des conditions des écologistes pour fusionner avec Anne Hidalgo en vue du second tour des municipales: se voir confier une mairie d'arrondissement. Les socialistes entendaient leur offrir l'administration du 5e ou du 9e arrondissement, déroule Emmanuel Grégoire. En vain, puisque ces territoires n'ont pas été remportés par le couple socialistes-écologistes.

Emmanuelle Pierre-Marie "a vocation à être notre maire"

Conséquence: "Ce sera le 12e". Emmanuel Grégoire s'explique: "Catherine Baratti-Elbaz, la maire sortante (a) décidé de ne pas se représenter. J'ai donc retiré ma candidature avec tristesse (...). Je resterai évidemment très présent dans le 12e".

Sauf surprise, le siège de maire du 12e arrondissement reviendra donc à Emmanuelle Pierre-Marie. Elle "a vocation à être notre maire d'arrondissement, poursuit Emmanuel Grégoire. Cette candidature sera soumise au vote des conseillers d'arrondissement".

Emmanuel Grégoire a tenu à se montrer rassurant vis-à-vis des électeurs qui se sont mobilisés pour le faire élire. Il assure: "Notre engagement moral vis-à-vis de nos électeurs est tourné vers la mise en œuvre du programme pour lequel nous avons été élus". Ce "nous" inclut les socialistes et les écologistes.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions