BFM Paris

Paris: la Marche des Fiertés se tiendra le 26 juin, mais sans chars ni podiums

La Marche des fiertés à Paris, le 2 juillet 2016. (Photo d'illustration)

La Marche des fiertés à Paris, le 2 juillet 2016. (Photo d'illustration) - François Guillot - AFP

La Marche des Fiertés aura bien lieu cette année à Paris. Mais le rassemblera doit s'adapter à la situation sanitaire.

Le Covid-19 a eu raison de l'édition 2020 de la Marche des Fiertés. Mais en 2021, elle pourra bel et bien se tenir, a indiqué l'Inter-LGBT, association organisatrice de l'événement, sur les réseaux sociaux. La date a été annoncée: ce sera le 26 juin.

Néanmoins, contexte sanitaire oblige, le rassemblement doit s'adapter. la Marche des Fiertés se fera "sans chars" et "sans podium", précisent les organisateurs, "mais avec nos colères, notre détermination et plus que jamais nos voix". Et d'énumérer: "Parce qu'il est important d'être visibles!", "Parce que nous devons toujours revendiquer nos droits!", "Parce qu'il y a encore du chemin à parcourir!"

Si la date est sanctuarisée, les contours de l'événement restent à définir. Pour l'heure, le point de rassemblement, le parcours, le texte d'appel, le mot d'ordre ou encore le protocole sanitaire n'ont pas été dévoilés. "Encore un peu de patience", demande l'Inter-LGBT.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes en 2019

Lors de la dernière édition, en 2019, plusieurs dizaines de milliers de personnes avaient défilé dans les rues de la capitale sous un soleil de plomb. L'une des revendications d'alors était l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes. Une mesure incorporée dans le projet de loi bioéthique, dont le vote a été repoussé à plusieurs reprises en raison de la crise sanitaire. Aucune date n'a pour l'instant été officiellement fixée pour le troisième passage du texte devant le Palais Bourbon.

Cette revendication était également portée lors de la première marche pour la visibilité lesbienne organisée en France, le 25 avril. 4400 personnes y avaient participé selon la préfecture de police de Paris, 10.000 selon les organisatrices.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions