BFM Paris

Locations touristiques à Paris: Ian Brossat annonce un renforcement des règles en décembre

Ian Brossat, l'adjoint à la maire de Paris en charge du logement, a indiqué ce mardi sur BFM Paris que les règles concernant la location de meublés touristiques seront encore renforcées au Conseil de Paris de décembre.

La mairie de Paris veut continuer sa lutte contre la multiplication des locations de logements touristiques dans la capitale. Si la crise sanitaire et l'absence de touristes a pu mettre un frein à ce phénomène, l'exécutif parisien entend poursuivre sa guerre contre les locations touristiques illégales.

Les règles seront prochainement renforcées, a annoncé ce mardi sur BFM Paris Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris en charge du logement.

"Pour les locations touristiques, nos règles seront encore renforcées au Conseil de Paris du mois de décembre, afin de mieux protéger les logements" indique l'adjoint PCF à la maire de Paris en charge du logement.

"Tout n'est pas encore décidé mais je vous donne rendez-vous au mois de décembre" explique-t-il. "Ca veut dire davantage de contrôles et des propriétaires qui devront être responsabilisés" assure Ian Brossat qui souhaite à tout prix éviter un retour "à la situation pré-Covid où on avait des tas de quartiers infestés par ces locations touristiques illégales".

Ces dernières semaines les touristes reviennent peu à peu dans la capitale. "C'est une bonne chose (...) c'est bon pour nos commerces" a souligné l'élu PCF, "en revanche, ça ne doit pas se faire au détriment du logement et c'est la raison pour laquelle nous avons besoin de régulation et de contrôle".

Un numéro d'enregistrement obligatoire

Ces derniers mois, de nouvelles règles ont été mises en place pour réguler le marché des locations touristiques.

Ainsi depuis le 1er juillet dernier, il est obligatoire pour les propriétaires de disposer d’un numéro d’enregistrement pour pouvoir proposer une location touristique à Paris via Airbnb.

Cette nouvelle règle s’ajoute au plafond de 120 nuitées par an, condition pour pouvoir proposer un bien situé en France, en location sur les plateformes types Airbnb, Tripadvisor ou Booking.com. Au-delà, un changement d’usage doit être demandé à la mairie.

Booking condamné

"Il y a une loi à respecter" rappelle Ian Brossat. Et désormais si elle n'est pas respectée, les sanctions tombent. Ce lundi, la société néerlandaise Booking a été condamnée à verser une amende de 1,2 million d’euros à la ville pour non-respect du code de tourisme.

Le tribunal a estimé que la plateforme avait "méconnu" certaines dispositions du code du tourisme et omis de transmettre certaines informations à la mairie de Paris, notamment le nombre de jours au cours desquels les biens proposés sur le site faisaient l’objet d’une location.

Alicia Foricher