BFM Paris

Journées du patrimoine: les charpentiers de Notre-Dame vont exposer leur métier sur le parvis

La cathédrale Notre-Dame de Paris

La cathédrale Notre-Dame de Paris - François Guillot - AFP

L'exposition sera gratuite et sans réservation.

Des charpentiers vont présenter leurs savoir-faire au public sur le parvis de Notre-Dame, pendant les deux jours des Journées européennes du Patrimoine, le week-end prochain, a annoncé l'établissement public chargé du chantier.

Sans réservation et gratuitement, on pourra voir ce corps de métier présenter ses outils, équarrir du bois pour en faire des poutres et fabriquer une "ferme de charpente" (élément triangulaire de structure d'une charpente) en suivant toutes les étapes de sa construction.

Sera aussi présentée une reproduction (à 75% de sa taille) d'un segment de charpente, réalisé par les apprentis des Compagnons du Devoir.

"Mettre en lumière le métier de charpentier"

La loi de juillet 2019 sur la reconstruction de la cathédrale prévoit que les métiers d'art du chantier doivent être valorisés: "l'établissement public mettra en lumière le métier de charpentier, qui oeuvre depuis l'origine sur les chantiers des cathédrales", a relevé le général Jean-Louis Georgelin, président de l'établissement public.

Par ailleurs, samedi à midi, pendant 45 minutes, une visite virtuelle des coulisses du chantier sera diffusée depuis la page Facebook et le compte Instagram de l'établissement public.

De nouvelles sculptures des apôtres exposées

A la Cité de l'architecture et du patrimoine, trois nouvelles sculptures des apôtres entourant la flèche de Notre-Dame - Saint-Barthélemy, Saint-Jude et Saint-Simon -, seront exposées au public. Elles auront retrouvé leur teinte noire d'origine après avoir été débarrassées du vernis vert qui les recouvrait depuis les années 30. Elles rejoindront trois autres sculptures des apôtres et celle du fameux coq de la flèche, qui n'ont pas été restaurées.

Ces sculptures de plus de trois mètres qui ornaient la flèche de Viollet-le-Duc avaient été déposées quelques jours avant le sinistre, et ont pu ainsi être sauvées.

F.B. avec AFP