BFM Paris

Île-de-France: cyclistes, deux-roues ou voitures... la méfiance règne entre usagers de la route

Une étude d'OpinionWay pour Nextbase, publiée ce vendredi, éclaire sur la méfiance que peuvent ressentir les usagers de la route vis-à-vis des autres conducteurs et cyclistes.

Qu'ils soient cyclistes, conducteurs de deux-roues ou automobilistes, les Franciliens se sentent en sécurité sur l'asphalte. C'est ce que révèle une étude réalisée par OpinionWay pour Nextbase, publiée ce vendredi. Cependant, 61% d'entre eux estiment qu'il est nécessaire "de rester prudent malgré tout". En cause: les entorses au code de la route, qu'ils estiment fréquentes chez ceux avec qui ils partagent la chaussée.

Tous les utilisateurs - à l'exception des piétons - sont pointés du doigt. 92% des Franciliens interrogés estiment par exemple que "les vélos ont tendance à ne pas respecter le code de la route", et à griller les feux ou monter sur les trottoirs. Les usagers de trottinettes, quant à eux, sont jugés "majoritairement irresponsables" (84%).

Les deux-roues motorisés ne sont pas exemptés par les critiques. Plus de 80% des personnes interrogées estiment à la fois qu'ils "doublent n'importe comment" et qu'ils "roulent trop vite en ville". Ils sont perçus comme les plus dangereux par les automobilistes: 35% assurent qu'ils se "méfient le plus des motos", un peu moins des vélos (29%).

57% ne respectent pas toujours le code de la route

Si les automobilistes font moins l'objet de méfiance que les autres usagers, ils restent particulièrement surveillés par les cyclistes, lesquels représentent 15% de l'échantillon. 66% d'entre eux affirment garder à l'œil les voitures plus que tout autre usager. Plus largement, 77% des Franciliens assurent que "les automobilistes pensent que la route leur appartient".

Mais les Franciliens sont également capables de faire leur autocritique, révèle l'étude d'OpinionWay. 57% des interrogés concèdent ainsi ne pas toujours respecter le code la route, même si seulement 3% reconnaissent que cela leur arrive souvent. 28% affirment "très rarement" enfreindre les règles, soit environ une fois tous les trois mois.

Les cyclistes franciliens le reconnaissent: ils ne sont pas non plus irréprochables. Plus des trois quarts d'entre eux (76%) avouent ne pas toujours respecter le code de la route, quand 13% ne le respectent tout bonnement "jamais". 31% estiment pour leur part respecter les règles à la lettre.

L’étude d'OpinionWay pour Nextbase a été réalisée auprès de 1037 personnes résidant dans une agglomération comptant 50 000 habitants ou plus, issu d’un échantillon de 1969 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans ou plus.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions