BFM Paris

Coronavirus: 61 clusters identifiés en Île-de-France

La moitié de ces foyers de contamination au Covid-19 ont été identifiés dans le milieu professionnel, selon les chiffres de l'Agence régionale de santé.

Soixante-et-un clusters sont aujourd'hui actifs dans la région Île-de-France. Et près de la moitié d'entre eux ont été retrouvés dans le milieu professionnel, selon les derniers chiffres de l'Agence régionale de santé sur l'épidémie de coronavirus communiqués à BFM Paris ce lundi.

15 foyers à Paris

Toujours selon les données de l'ARS, 85% de ces foyers de contamination sont encore en cours d'investigation. C'est-à-dire que les cas contacts sont en cours de traçage et d'identification. Les 15% restants sont considérés comme maîtrisés. Dans ces cas, les cas contacts ont été retrouvés, puis testés et isolés si le dépistage s'est révélé positif au covid-19.

Dans le détail, 15 clusters ont été identifiés à Paris, 7 en Seine-et-Marne, 3 dans les Yvelines, 8 en Essonne, 4 dans les Hauts-de-Seine, 6 en Seine-Saint-Denis, 8 dans le Val de Marne et 10 dans le Val d'Oise. Par ailleurs, depuis le 13 mai, 133 clusters ont été clos en Ile-de-France.

Des indicateurs qui se dégradent

Depuis quelques jours, l'Agence régionale de santé s'inquiète de l'accélération de la circulation du virus dans la région Île-de-France. "C'est une situation de début de reprise d'épidémie", a alerté sur BFMTV ce lundi Nicolas Péju, le directeur adjoint de l'ARS en Île-de-France, "tout particulièrement à Paris et en petite couronne où tous les indicateurs (...) se dégradent".

Ainsi, en deux semaines, le nombre de contaminations confirmées au Covid-19 a augmenté de 140%. Par ailleurs, 500 nouveaux cas sont découverts chaque jours dans la région, contre "seulement" 200 au mois de mai, selon les chiffres de l'ARS Ile-de-France. Sur un millier de patients testés, 24 sont déclarés positifs. Ils ne sont que 16 en moyenne en France.

Si la tendance n'est pas bonne, "il est encore temps d’enrayer cette spirale de rebond épidémique”, a toutefois assuré. Nicolas Péju. Et d'encourager tous les Parisiens et Franciliens à respecter scrupuleusement les gestes barrières et le port du masque.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions