BFM Paris

Attentat de Conflans: trois nouveaux suspects déférés devant les magistrats antiterroristes

Hommage au professeur assassiné Samuel Paty devant le collège où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine le 19 octobre 2020

Hommage au professeur assassiné Samuel Paty devant le collège où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine le 19 octobre 2020 - Anne-Christine POUJOULAT © 2019 AFP

Trois nouvelles gardes à vue ont eu lieu dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty. Sept personnes ont déjà été mises en examen.

Trois nouvelles personnes ont été placées en garde à vues dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine puis déférées ce vendredi devant les magistrats antiterroristes, a appris BFMTV d'une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien. Elles sont soupçonnées d'être rentrées en contact virtuellement avec le terroriste. Les gardes à vue ont débuté mardi et ont pris fin ce vendredi. A leur issue, les trois personnes interpellées sont déférées devant les magistrats antiterroristes ce vendredi.

Il s'agit de deux hommes de 18 ans interpellés dans la Haute-Marne et la Haute-Saône ainsi que de la petite amie de l'un d'eux, âgée de 17 ans. Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir été en contact sur les réseaux sociaux avec le terroriste les jours précédant l'attaque. La jeune femme n'aurait en revanche pas eu de contact direct avec l'assaillant.

Sept personnes ont déjà été mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie du lycée du Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, tué par un terroriste islamiste le 16 octobre dernier.

Il s'agit notamment du père d'une élève ayant appelé à la mobilisation contre Samuel Paty après son cours sur la liberté d'expression. Ce parent a également échangé avec le terroriste. Le prédicateur islamiste Abdelhakim Sefrioui, fiché S, a lui aussi été mis en examen. Il s'est rendu au collège avec le parent d'élève pour rencontrer la direction et réclamer l'exclusion de Samuel Paty.

Trois amis de l'assaillant, qui se sont livrés spontanément aux enquêteurs, ont aussi été mis en examen. Deux d'entre eux pour "complicité d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste", un troisième pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteintes aux personnes".

Deux mineurs, collégiens du Bois d'Aulne, ont également été mis en examen pour "complicité d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" après avoir accepté de l'argent de la part du terroriste. En échange, ils lui auraient indiqué qui était Samuel Paty.

Sarah-Lou Cohen avec Juliette Mitoyen