BFM Paris

14-Juillet: les restrictions de circulation mises en place ce mardi à Paris

À l'occasion de la cérémonie du 14-Juillet prévue place de la Concorde, la préfecture de police a mis en place plusieurs périmètres de sécurité dans le cœur de la capitale.

Des secteurs à éviter dès 6h30 du matin. La préfecture de police de Paris a mis en place plusieurs restrictions de circulation et d'accès à certains quartiers en raison de la célébration de la fête nationale.

Des itinéraires de substitution

Un premier périmètre de protection a ainsi été annoncé sur une zone qui recouvre les Champs-Élysée, la place de la Concorde - où se tient la cérémonie qui remplace le traditionnel défilé du 14 Juillet - et l'Assemblée nationale. Pour y accéder, il faudra se soumettre à une inspection visuelle des bagages, à une palpation et à un contrôle des véhicules.

Toujours au sein de ce périmètre, plusieurs stations de métro et de RER sont fermées: Tuileries, Concorde, Champs-Élysées Clémenceau, Franklin D. Roosevelt, Georges V et Charles de Gaulle-Étoile. La circulation des véhicules à moteur est également interdite, ainsi que "l'utilisation d'artifices de divertissement", précise le communiqué de la préfecture.

Les manifestations de gilets jaunes interdites

La préfecture de police recommande par ailleurs aux automobilistes de contourner "très largement l'ensemble des zones concernées" et d'emprunter d'autres itinéraires. Au nord, il est conseillé de suivre l'avenue des Ternes, les boulevards de Courcelles, des Batignolles et Clichy. À l'Est, il faut emprunter l'axe des boulevards Saint-Michel, Sébastopol et Strasbourg.

Plus au sud, les autorités recommandent également de prendre par les grands boulevards Montparnasse, Port Royal et Hôpital, tandis qu'à l'Ouest, mieux vaut passer par les boulevards des maréchaux ou le périphérique.

Par ailleurs, un arrêté interdit depuis ce lundi, et jusqu'à mardi soir, tous les rassemblements de personnes se revendiquant du mouvement des gilets jaunes "dans un périmètre comprenant le ministère de l'Intérieur et l'Élysée".

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions