BFMTV

Sécheresse: la France a connu le mois de juillet le plus sec depuis 1959

Un temps chaud conjugué à un manque de précipitations a causé un assèchement des sols, qui met en péril l'agriculture locale.

La sécheresse ne cesse de s'aggraver en France. Alors que le mois d'août vient à peine d'être entamé, le site Propluvia du ministère de la Transition écologique rapporte qu'à date, 68 départements sont concernés par une restriction au niveau de l'utilisation de l'eau et parmi eux, 5 ont été placés en vigilance. De fait, la France connaît sa pire sécheresse depuis plusieurs décennies.

Et la situation ne devrait pas s'arranger au mois d'août, lors duquel un temps plus sec que la normale devrait s'imposer, tandis qu'un nouvel épisode caniculaire est attendu dans les prochains jours.

Le mois de juillet le plus sec depuis 1959

Une situation préoccupante et historique, appelée à se poursuivre dans le temps et surtout à se répéter dans les années à venir. Elle correspond à un déficit de pluie recensé depuis le printemps auquel s'ajoute le temps très sec et ensoleillé que connaît l'ensemble du pays depuis le mois d'avril.

Et le constat est dramatique: avec 15 millimètres de cumul de pluie au niveau national, ce mois de juillet est le plus sec des 60 dernières années, comme le montre cette carte de l'état d'humidification des sols au 28 juillet :

La dernière carte des l'état d'humidification des sols à la date du 28 juillet dernier.
La dernière carte des l'état d'humidification des sols à la date du 28 juillet dernier. © BFMTV

A titre indicatif, 16 millimètres de pluie avaient été recensés au niveau national en juillet 1959. Le précédent record qui s'en rapprochait avait été établi en juillet 1964, avec 25 millimètres.

"C’est le mois de juillet le plus sec depuis 1959. On a jusqu’à moins 77% de pluviométrie, c’est-à-dire de déficit de pluie qui n’est pas arrivé au mois de juillet, et quand on remonte dans l’histoire on voit que c’est le troisième mois le plus sec depuis que l’on mesure les données météorologiques, depuis 1879. On est sur quelque chose d’historique, le problème c’est qu’en 2019 c’était déjà une sécheresse historique, 2018 aussi, 2017 aussi", rappelle sur notre antenne Emma Haziza, hydrologue et consultante climat BFMTV.

En réalité, il existe plusieurs niveaux de sécheresse. Dans un premier temps, la sécheresse météorologique, purement climatique, qui correspond à une période plus ou moins longue durant laquelle la pluie ne tombe pas.

Puis, une sécheresse plus profonde qui correspond à un assèchement des milieux souterrains. Actuellement, les différentes sécheresses "se cumulent, et on est en train d'arriver dans un système dangereux", rappelle encore Emma Haziza.

Pas ou peu d'orages

Logiquement, une telle situation climatique a des impacts dans plusieurs régions, et l'absence d'orages n'aide pas.

"Il n'y a pas de réel secours des orages qui, de leur côté, ont été très discrets globalement en juillet, voire tout bonnement absents dans de nombreux départements (moins de 30 000 impacts sur le mois de juillet pour une normale de 135 000 environ. Juillet est traditionnellement le mois le plus "orageux" de l'année... mais pas cette année", écrit ainsi Météo France dans un communiqué.

Ainsi, ce déficit de pluie, qui "touche plus particulièrement les régions du Sud-Ouest à la vallée de la Loire et au Nord-Est" devrait également battre des records sur les Pays de la Loire.

Des répercussions sur le quotidien

De plus, cette sécheresse a également des répercussions sur le quotidien, notamment en ce qui concerne l'utilisation de l'eau. Ainsi, 68 départements étaient concernés par des mesures de restriction d'eau au 3 août.

La carte des restrictions d'eau
La carte des restrictions d'eau © Propluvia

Par ailleurs, le ministère de l'Agriculture a autorisé vendredi l'utilisation des jachères pour les éleveurs de 47 départements touchés par la sécheresse.

Cette autorisation à utiliser les surfaces en jachère, pour faire pâturer leurs troupeaux ou faucher pour produire du fourrage, est "une réponse à effet immédiat", a déclaré le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, cité dans un communiqué.

Cette disposition est activée dans 47 départements, dont tous ceux des régions Hauts-de-France, Grand-Est et Ile-de-France.

>> Pour connaitre la météo dans votre région, en France et dans le monde, rendez-vous sur notre nouvelle plateforme BFM Météo avec Météo France

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV