BFMTV

Pollution: la mairie de Paris exhorte la préfecture à mettre en place la circulation différenciée

Circulation sur autoroute enneigée. (Photo d'illustration)

Circulation sur autoroute enneigée. (Photo d'illustration) - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Alors que Paris et l'Ile-de-France sont touchés par un épisode de pollution à l'ozone, la mairie de Paris réclame la mise en place de la circulation différenciée par la préfecture de police, sans succès pour l'instant.

Depuis le début de la semaine, la chaleur est conjuguée à un épisode de pollution à l'ozone sur toute la région Ile-de-France. Un cocktail pénible à supporter pour les Franciliens, qui pourrait encore se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine. Face à cette situation, la mairie de Paris réclame depuis lundi soir la mise en place de la circulation différenciée par le biais des vignettes Crit'air, qui seront obligatoires au 1er juillet

"A partir du moment où on est déjà au 3e jour consécutif, on est dans un phénomène de persistance du pic, donc on pourrait très bien avec les textes actuels à partir du 2e jour mettre en place des mesures de restriction de circulation qui permettraient de réduire les émissions", souligne ce mercredi sur Franceinfo Christophe Najdovski, l'adjoint aux Transports de la mairie de Paris. 

Pendant ce pic de pollution, la mairie de Paris recommande d'interdire les véhicules non classés par le dispositif Crit'air (véhicules antérieurs à 1997) ainsi que les voitures classées 5 et 4. Seule la préfecture de police est habilitée à décider de cette mesure.

Des "hésitations" face à une question "de santé publique"

Pour l'heure, la préfecture a décidé d'imposer la réduction de la vitesse de 20km/h hors agglomération, sur l'ensemble de la région. Les véhicules de plus de 3,5 tonnes doivent par ailleurs contourner l'agglomération parisienne par la Francilienne. Des mesures qui ne sont pas suffisantes pour Christophe Najdovski:

"Aujourd'hui ce que l'on voit c'est qu'il y a des hésitations, des tergiversations, que le temps passe et que les mesures ne sont pas prises, alors que nous sommes sur une question de santé publique."

Circulation différenciée jeudi?

Dans un communiqué, le préfet de police a indiqué mardi soir qu'il réunira à nouveau experts et élus ce mercredi et qu'il "proposera la mise en place de la circulation différenciée", "si la situation n'a pas connu d'amélioration". 

De son côté, la mairie de Paris maintient pour la journée de mercredi la gratuité du stationnement résidentiel. La gratuité au Vélib' avec un abonnement à la journée ainsi que la gratuité d'Autolib' pour la nouveaux abonnés la première heure sont reconduites.

De son côté, Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France et du Stif a annoncé l'activation du tarif réduit antipollution dans tous les transports pour la journée de jeudi, afin d'inciter les Franciliens à laisser leur voiture au garage.

Carole Blanchard