BFMTV

Météo: qu'est-ce que le "Moscou-Paris" qui va s'abattre sur la France la semaine prochaine?

A partir du lundi 26 février, un air glacial venu de Russie va frapper la France de plein fouet, faisant basculer le pays dans des températures négatives.

Ressortez vos sous-pulls, pulls en laine et autres doudounes... Le froid signe son grand retour! Si les températures ont déjà commencé à chuter ce jeudi, le pire est à prévoir pour la semaine à venir. Un flux d'air glacial venu de Sibérie, au doux nom de "Moscou-Paris" va s'abattre sur la France à partir de lundi, et devrait s'y installer jusqu'au moins la fin du mois.

Des températures négatives

Cette masse d'air polaire va atteindre l'hexagone, et plus généralement l'Europe occidentale, par le nord-est du continent entre dimanche et lundi. Une situation causée conjointement par la masse anticyclonique présente sur tout le nord de l’Europe, et par les basses pressions en Méditerranée. Le conflit de ces deux éléments va provoquer l'apparition d'un couloir de vent polaire reliant la Russie à l'Europe de l'Ouest (d'où le nom du phénomène).

Et elle va faire passer les températures dans les négatives: Météo France prévoit des valeurs comprises entre -5 et -10 en matinée sur la quasi intégralité du territoire - seuls le Sud et la Corse devraient éviter des températures si basses - et proches de 0 degré au plus chaud de la journée.

Mardi, journée la plus froide depuis 2012

Pire encore, l'impression de froid sera renforcée par la bise qui soufflera. Ainsi, les températures ressenties oscilleront entre -15 et -20 degrés en Ile-de-France, et même jusqu'à -25 degrés dans les Alpes. La journée de mardi devrait être la plus difficile à supporter, et pourrait être la plus froide enregistrée depuis 2012.

Selon Météo France, ce n'est pas la puissance de ce phénomène qui est étonnante, mais bien son apparition aussi tardive dans l'année, qui lui donne un caractère exceptionnel. La dernière fois qu'une telle vague de froid a touché la France aussi tardivement, c'était à la fin du mois de février 2005.

En contrepartie de cette vague de froid glacial, Météo France annonce un grand soleil sur de nombreuses régions la semaine prochaine, rendu possible par un air sec. Pas de quoi réchauffer le thermomètre pour autant...

Céline Penicaud