BFMTV

Inondations: cinq départements en vigilance orange

Les quatre départements bretons ainsi que la Loire-Atlantique restaient en vigilance orange depuis mardi soir, pour les risques de pluie-inondation et/ou de vague-submersion et d'inondation

Les quatre départements bretons ainsi que la Loire-Atlantique restaient en vigilance orange depuis mardi soir, pour les risques de pluie-inondation et/ou de vague-submersion et d'inondation - -

L'Ille-et-Vilaine, le Finistère, le Morbihan, les Côtes-d'Armor et la Loire Atlantique sont toujours en vigilance orange pluies, inondations et vagues submersives, ce mercredi matin, selon Météo France.

Les quatre départements bretons ainsi que la Loire-Atlantique restaient en vigilance orange depuis mardi soir, pour les risques de pluie-inondation et/ou de vague-submersion et d'inondation. La conjonction de forte de pluie, de vents violents et un gros coefficient de marée laisse en effet craindre des inondations côtières.

Les vent pourront souffler jusqu'à 100 à 110 KM/H au moment de la pleine mer vers 16h30. 

Dans un communiqué mardi soir, la préfecture de la zone de défense et de sécurité Ouest avait confirmé le maintien d'une "vigilance accrue" dans les départements du nord-ouest.

"Des pluies soutenues seront perçues dans les départements du Finistère, des Côtes d'Armor et du Morbihan. Des précipitations de 30 à 35 mm sur le sommet des collines sont attendues et de 15 à 20 mm pour les départements du reste de la zone", précise le communiqué.

Vagues submersives

Mercredi, le Finistère, le Morbihan et la Loire-Atlantique sont donc menacés de vagues submersives, en raison de la conjugaison de fortes marées (coefficients de 96 et 100) et de fortes vagues dues à la nouvelle dépression, a indiqué Météo France.

L'organisme note aussi que les sols et les cours d'eau sont déjà en état de "saturation". La vigilance aux inondations est par ailleurs maintenue en Ille-et-Vilaine.

Le lit de la Vilaine est particulièrement sous surveillance après les perturbations qui avaient fait monter le niveau du fleuve pendant la semaine de Noël. Si le niveau de ce petit fleuve a baissé à la faveur d'une accalmie, l'eau devrait remonter à partir de mercredi avec les nouvelles précipitations attendues.

Outre la Vilaine, la Laïta, qui coule entre Quimperlé (Finistère) et la côte sud de la Bretagne, est également passée mardi en vigilance crues orange. Le niveau d'eau élevé, associé à des coefficients de marées élevés et à de forts vents pourrait entraîner des débordements, précise la préfecture.

"Limiter au maximum" les déplacements

Par ailleurs, plusieurs routes départementales sont fermées à la circulation en Ille-et-Vilaine.

La semaine dernière, la tempête Dirk avait frappé la pointe bretonne, entraînant notamment des inondations dans une partie de la ville de Morlaix (Finistère). Environ 70.000 foyers avaient été privés d'électricité en Bretagne, certains ayant passé le réveillon du 24 décembre à la lueur des bougies.

A Quimperlé, où une partie des quais avaient été inondés, une maison en bordure de l'Isole, un affluent de la Laïta, s'était en partie effondrée dans la rivière.

Devant les nouveaux risques liés à la météo, la préfecture conseille notamment de "limiter au maximum" les déplacements, de s'informer de la situation météo et de ne pas circuler en bordure des cours d'eau. Les riverains des cours d'eau sont invités à protéger leurs biens et ceux du littoral à éviter la proximité des plages.

La préfecture a annoncé que la tendance sera à "l'accalmie" les 2 et 3 janvier, mais qu'une nouvelle perturbation devrait traverser la zone dans la nuit du 3 au 4 janvier.

M. R. avec AFP / Vidéo Antoine Delpierre