BFMTV

7 des 10 villes les plus polluées dans le monde sont situées en Inde

Décharge à New Delhi.

Décharge à New Delhi. - Noemi CASSANELLI / AFP

Selon un rapport copiloté par Greenpeace et AirVisual et portant sur 3000 villes qui vient de paraître, sept des dix villes à l'air le plus pollué sont indiennes.

Baudelaire écrivait sur ce "ciel bas et lourd" pesant parfois "comme un couvercle". Peut-être le poète parisien a-t-il ramené cette image d'Inde où on dit, sans grande certitude, qu'il s'est rendu jeune homme. Car, selon un rapport de Greenpeace et AirVisual, qui vient de paraître comme le signale CNN ce mardi, sept des dix villes à l'air le plus pollué se situent dans cette péninsule.

18 villes indiennes 

L'étude, qui porte sur la qualité de l'atmosphère de 3000 villes tout au long de 2018, établit d'ailleurs que sur les 20 citées où il fait le moins bon respirer 18 sont en Inde, au Pakistan ou au Bangladesh. Les deux autres, Hotan et Kashgar, sont en Chine où on observe pourtant un léger mieux dans le fond de l'air. 

Les dix villes les plus polluées sont dans les suivantes, de la première à la dixième place: Gurugram, en Inde, près de New Delhi ; Ghaziabad, dans la même banlieue ; Faisalabad, au Pakistan ; Faridabad, dans le nord de l'Inde; Bhiwadi, près de New Delhi à nouveau ; Noida, non loin de Faridabad ; Patna dans le nord-est de l'Inde ; Hotan, donc, en Chine ; et enfin Lucknow dans le septentrion indien et Lahore, au Pakistan. De la onzième à la seizième ville de ce triste palmarès, on ne remarque encore que des agglomérations indiennes. 

7 millions 

La qualité moyenne de l'air de Gurugram en 2018 a été fixée à l'indice 135.8 ce qui est trois fois plus que le seuil limitant une atmosphère saine selon l'Agence environnementale américaine. Pendant deux mois, le taux de cette cité a même excédé les 200 ce qui est décrit comme "très malsain". Ce niveau est à même de provoquer des effets sérieux sur la santé des gens exposés à pareille saturation.

En-dehors du seul cas indien, il faut noter que sur les 3000 villes examinées, 64% d'entre elles respiraient des airs excédant les plafonds atmosphériques posés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). La pollution de l'air va entraîner sept millions de morts sur l'année à venir, selon le rapport. 

Robin Verner