BFMTV
Météo

50,3°C en Tunisie, 48,8 en Sicile: la Méditerranée suffoque sous un dôme de chaleur

Des jeunes plongent dans la Méditerranée, mercredi 11 août 2021 à La Goulette, en Tunisie, alors que des records de chaleur ont été battus

Des jeunes plongent dans la Méditerranée, mercredi 11 août 2021 à La Goulette, en Tunisie, alors que des records de chaleur ont été battus - FETHI BELAID / AFP

Le bassin méditerranéen fait face à une intense vague de chaleur. Dans certains pays comme l'Algérie et l'Italie, des incendies sont attisés par les températures extrêmes.

Tunisie, Algérie, Maroc: le Maghreb suffoque sous l'effet d'un dôme de chaleur. Cette vague, engendrée par un dôme de chaleur lui-même porté par un puissant anticyclone, génère des records ces derniers jours.

De l'autre côté de la Méditerranée, l'Italie est aussi en proie à des chaleurs extrêmes, qui attisent des incendies au Sud. Une vague qui remonte en Espagne et dans le sud de la France.

La chaleur touche aussi la Grèce et la Turquie, en proie à de terribles incendies depuis plusieurs jours.

L'épisode de fortes chaleurs qui débute en France est lié à un dôme de chaleur présent sur le Maghreb et le sud de l'Europe.
L'épisode de fortes chaleurs qui débute en France est lié à un dôme de chaleur présent sur le Maghreb et le sud de l'Europe. © BFMTV

Record national battu en Tunisie

En Tunisie, après 48 degrés enregistrés mardi à Tunis, 50,3 degrés ont été relevés mercredi à Kairouan, dans le centre-est du pays, selon plusieurs prévisionnistes de Météo-France. Un record national absolu, qui se rapproche du record africain, pointe sur Twitter ble spécialiste de l'institut Gaétan Heymes. Ce record est de 51,3 degrés, atteints en juillet 2018 à Ouargla, en Algérie.

Selon l'Institut national de la météorologie tunisien, une "baisse progressive" pourrait être observée à partir de ce jeudi. Les températures ont grimpé de 9 à 15 degrés au-dessus des normales saisonnières, en particulier dans le nord et le centre-est.

47 degrés localement ce jeudi en Algérie

L'Algérie limitrophe n'est pas épargnée par ces températures incandescentes. Depuis lundi, des dizaines d'incendies dévorent le nord du pays et au moins 69 personnes sont mortes. Des flammes attisées par les vents et qui prospèrent notamment en raison des chaleurs extrêmes.

Une vingtaine de wilayas (l'équivalent de provinces) du nord du pays ont été placées en vigilance orange en raison de la canicule, selon l'Office national de la météorologie algérien. 47 degrés sont attendus ce jeudi après-midi à Batna, Touggourt ou encore à Biskra.

Jusqu'à 49 degrés attendus au Maroc

Dans le royaume chérifien, plusieurs provinces ont été placées en vigilance orange, selon la Direction générale de la météorologie, citée par plusieurs médias marocains. À l'instar de l'Algérie voisine, des températures de plus de 45 degrés sont attendues ces prochains jours.

Selon cette même source, il pourrait faire jusqu'à 49 degrés ce week-end dans certaines provinces comme Agadir-Ida-Ou Tanane, Sidi Ifni, Tizni ou Tant-Tan, relate le média marocain La Vie Éco.

Record absolu européen battu en Italie

Outre la chaleur, l'Italie est en proie, comme l'Algérie, à de violents incendies notamment en Sicile et en Calabre. À Syracuse, 48,8 degrés ont été atteints mercredi, constituant un possible nouveau record de température en Europe.

Le précédent record était de 48 degrés et avait été relevé en Grèce en 1977.

Au cours des prochains jours, l'anticyclone responsable de la vague de chaleur en Italie, baptisé Lucifer, devrait se mouvoir vers le nord du pays. Au cours de ce week-end du 15 août, il pourrait faire 40 degrés en Toscane ainsi que dans la région de Rome.

La chaleur remonte vers l'Espagne et la France

Dans le pourtour méditerranéen, la chaleur gagne peu à peu du terrain au nord. L'Espagne n'est pas épargnée par les températures écrasantes. 38 degrés sont attendus ce jeudi en Andalousie, 39 en Castille-La-Manche et jusqu'à 38 à Madrid.

La vague remonte aussi dans le sud-est de la France: la Drôme et les Alpes-de-Haute-Provence sont placés en vigilance orange en raison du risque de canicule.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV