BFMTV

16 départements placés en vigilance orange canicule

16 départements ont été placés en vigilance orange canicule.

16 départements ont été placés en vigilance orange canicule. - LUDOVIC MARIN / AFP

Un total de 16 départements ont été placés en vigilance orange canicule, ce dimanche après-midi. La côte atlantique et la région parisienne sont concernées.

Météo France a placé 16 départements en vigilance orange canicule ce dimanche après-midi. Les départements concernés vont du Sud-Ouest en remontant vers le Poitou, englobant une partie des Pays de la Loire mais aussi Paris, en raison de l’effet de l’îlot de chaleur urbain.

Températures nocturnes très élevées

Les seize départements placés en vigilance orange sont: la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, le Maine-et-Loire, les Pyrénées-Atlantiques, Paris et petite couronne (92-93-94), les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne et la Haute-Vienne. 

A partir de cette nuit, les valeurs nocturnes seront très élevées dans les départements placés en vigilance. L'atmosphère ne pourra donc pas se rafraîchir la nuit et les températures seront très élevées en journée, parfois difficilement supportables dans les agglomérations. 

-
- © Capture Météo France

Jusqu'à 38°C à Bordeaux

Lundi matin, le mercure devrait osciller entre 13 degrés à Nancy et 23 degrés à Nice. Dans l'après-midi, il devrait s'envoler au-delà des 30 degrés, avec des pics à 32 à Marseille, 34 à Paris, Grenoble ou Lyon, 37 à Agen, et même 38 à Bordeaux (avec un ressenti de 40-42). 

Ces températures caniculaires devraient perdurer jusqu'en milieu de semaine prochaine au moins, sans dégradations, orages ou air frais de prévus. Cette canicule précoce devrait perdurer, avec des températures au mois de juin comme la France n'en a pas connues depuis 2005.

Toutes les températures évoquées le sont par ailleurs à l'ombre et sous abri. Il fera donc encore plus chaud au soleil, où il faut ajouter en moyenne 10 degrés à celle indiquée sur les cartes météo, un peu moins quand il y a du vent. 

Une plateforme téléphonique mise en place

Face à cet épisode, le ministère de la Santé a mis en place une plateforme téléphonique d'information, accessible au 0800.06.66.66, qui permet d''obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage, en particulier les plus fragiles", indique la direction générale de la Santé dans un communiqué. L'appel est gratuit depuis un poste fixe en France de 9 heures à 19 heures, précise-t-elle, soulignant que les autorités sanitaires "surveillent la situation heure par heure".

Le ministère prodigue par ailleurs "des conseils simples" pour "protéger sa santé, en particulier pour les personnes les plus à risques": "buvez régulièrement de l'eau", "rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps", "mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d'alcool", "évitez de sortir aux heures les plus chaudes", "maintenez votre logement frais", "pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches"...

Il insiste aussi "sur la nécessité d'éviter les efforts physiques pendant les vagues de chaleur, en particulier aux heures les plus chaudes de la journée", alors que trois personnes sont décédées en faisant du sport le week-end dernier. 

Liv Audigane, avec Météo France