BFMTV

Vouloir endiguer Ebola revient à "plonger au milieu d’un tsunami"

Pour le Programme alimentaire mondial (PAM), endiguer la nouvelle épidémie d'Ebola revient "à plonger au milieu d'un tsunami".

Pour le Programme alimentaire mondial (PAM), endiguer la nouvelle épidémie d'Ebola revient "à plonger au milieu d'un tsunami". - Issouf Sanogo - AFP

Cette phrase alarmiste émane d’une des directrices du Programme alimentaire mondial (Pam). De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce que l’épidémie a déjà fait plus de 1.500 morts.

Tenter d'arrêter Ebola en Afrique de l'Ouest revient à "plonger au milieu d'un tsunami". C’est ce qu’a déclaré, ce jeudi, la directrice régionale du Programme alimentaire mondial (PAM), Denise Brown. Une déclaration qui intervient juste après son retour du Liberia et de Sierra Leone, les deux pays les plus touchés.

"Personne d'entre nous ... le PAM n'a jamais eu à affronter ce genre de crise à cette échelle", a souligné Denise Brown, qui a accompagné le coordinateur de l'ONU contre l'épidémie, le Dr David Nabarro, dans les deux premières étapes de sa tournée des pays affectés, qui l'a ensuite conduit en Guinée et au Nigeria.

"Nous savons comment faire pour les conflits, les séismes et les tsunamis. Là, c'est comme plonger au milieu d'un tsunami qui est déjà au sommet de la vague"

Comprendre l’importance de cette lutte collective

"Donc, que ce soit l'accès aérien, le matériel, les sacs mortuaires, la nourriture, les bateaux, nous devons tous collectivement nous rassembler et comprendre l'importance de cette lutte collective", a insisté la directrice du Pam pour l'Afrique de l'Ouest.

L'épidémie, qui s'est déclarée au début de l'année en Guinée, avant de se propager au Liberia et à la Sierra Leone voisines, puis au Nigeria, est la plus grave de l'histoire de cette fièvre hémorragique, identifiée en 1976 en République démocratique du Congo (RDC).

Un bilan encore revu à la hausse

Elle a fait au total 1.552 morts: 694 au Liberia sur 1.378 cas, 430 en Guinée sur 648 cas, 422 en Sierra Leone sur 1.026 cas et 6 au Nigeria pour 17 cas, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) arrêté au 26 août et publié jeudi.

Jé. M., avec AFP