BFMTV
International

Un problème technique a fait taire Big Ben pendant la minute de silence en hommage à la reine

Big Ben et le drapeau britannique à Londres, le 7 juin 2017

Big Ben et le drapeau britannique à Londres, le 7 juin 2017 - Justin Tallis-AFP

Dimanche, à 20h, tout le Royaume-Uni était invité à faire une nouvelle minute de silence pour célébrer la mémoire d'Elizabeth II à la veille de ses funérailles. À Londres, c'est Big Ben qui devait en marquer le commencement et la fin. Sauf qu'une difficulté technique a contraint la cloche à garder le silence elle aussi.

"N'envoie jamais demander pour qui sonne le glas. Il sonne pour toi". Mais n'en déplaise au vers du poète londonien John Donne, si la cloche de Big Ben devait retentir dimanche soir en hommage à la défunte Elizabeth II, elle n'a finalement résonné pour personne.

Le Royaume-Uni était invité à observer une nouvelle minute de silence sur les coups de 20h pour communier autour de la mémoire de la souveraine morte le 8 septembre. À Londres, c'est la plus célèbre cloche de la ville - qui surplombe Le Palais de Westminster et le Parlement britannique du haut de la Tour Elizabeth - qui devait en marquer le début et la fin.

Si les Londoniens n'ont pas manqué de se taire durant les soixante secondes règlementaires et à l'heure dite, Big Ben a lui aussi gardé le silence. La cloche n'a pas fonctionné en raison d'un problème technique que les autorités locales ont qualifié de "mineur" et dont elles ont assuré qu'il était d'ores et déjà corrigé.

Une enquête en toute urgence

Un porte-parole du Parlement a ainsi expliqué à Metro: "Nous avons enquêté en toute urgence et nous avons identifié un problème technique mineur désormais résolu. Nous testerons à nouveau la cloche plus tard dans la soirée".

Juchée au sommet de 334 marches, lourde de 13,7 tonnes, mesurant 1m20 de haut pour 2,7 de large, la cloche exige un marteau pesant 200 kilos pour pousser ses soupirs, selon des statistiques avancées par TF1.

Big Ben a encore un rôle à jouer

Le deuil national autour de la reine d'Angleterre est d'ailleurs la première grande occasion pour les Londoniens de renouer avec Big Ben, après cinq ans de travaux de rénovation qui les ont privés de sa scansion horaire.

"Nous sommes certains qu'il n'y aura pas de problème avec la sonnerie de demain pendant la procession durant les funérailles d'État", a encore affirmé le porte-parole parlementaire. En effet, ce lundi, Big Ben doit résonner 96 fois - selon un intervalle d'une minute entre chacun de ses coups - au moment où le cercueil royal sortira de l'abbaye de Westminster après la messe. Sa voix tonitruante sera assourdie par un silencieux.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV