BFMTV
International

Ukraine: 42 pays, dont la France, demandent le départ des troupes russes de la centrale de Zaporijjia

Moscou et Kiev s'accusent depuis plus d'une semaine de bombardements autour de la centrale nucléaire. Plusieurs pays s'inquiètent d'une possible escalade.

Le contrôle russe de la centrale de Zaporijjia, en Ukraine, représente "un grand danger", alertent dans une déclaration commune 42 pays, dont la France. L'intégralité des États membres de l'Union européenne, ainsi que la Corée du Sud, la Turquie, le Royaume-Uni ou encore les États-Unis, appellent Moscou à retirer ses troupes de la centrale.

Cette centrale ukrainienne est un sujet d'accusations mutuelles entre Moscou et Kiev, qui affirment chacune que le camp adverse a bombardé les installations nucléaires ces derniers jours.

"L'heure est grave"

L'Agence internationale de l'énergie atomique aimerait inspecter les lieux, mais son action est entravée, dénonce le texte.

"L'heure est grave et l'AIEA doit être autorisée à mener sa mission à Zaporijjia aussi vite que possible", a lancé jeudi devant le Conseil de sécurité de l'ONU Rafael Grossi, président de l'agence.

"Les risques augmentent chaque jour", a déclaré ce dimanche par téléphone à l'AFP Dmytro Orlov, le maire d'Energodar (ville où se situe la centrale) ajoutant que les tirs au mortier sur la centrale sont devenus quotidiens et dénonçant un "terrorisme nucléaire pur et simple" de la Russie, qui "peut se terminer de façon imprévisible à n'importe quel moment".

Ariel Guez