BFMTV

Trump à Houston pour rencontrer des rescapés de la tempête Harvey

Donald Trump à sa descente d'avion à Houston.

Donald Trump à sa descente d'avion à Houston. - NICHOLAS KAMM / AFP

Le président américain est arrivé au Texas, où il rencontre les habitants frappés par la tempête Harvey.

Le président américain Donald Trump et son épouse Melania sont arrivés ce samedi à Houston, au Texas, pour y rencontrer des rescapés de la tempête Harvey qui a semé la désolation dans cette immense ville portuaire de 2,3 millions d'habitants.

L'avion présidentiel Air Force One s'est posé en milieu de journée, sur la base militaire d'Ellington Field. "Texas,nous sommes avec toi aujourd'hui, nous le serons demain, et chaque jour après cela, pour restaurer, se rétablir et reconstruire", a tweeté Donald Trump à son arrivée.

Si le locataire de la Maison Blanche s'était déjà rendu dans cet Etat du sud en début de semaine, il était resté loin des zones les plus touchées et n'avait pas rencontré de victimes.

Casquette "Texas"

"L'Amérique est avec vous!", avait déjà tweeté le président américain au moment de quitter Washington à l'attention des deux Etats du Sud frappés par Harvey, qui a fait au moins 42 morts et causé des dégâts estimés entre 30 et 100 milliards de dollars.

Le président et la Premier dame, casquette "Texas" vissée sur la tête et chaussures de sport aux pieds, ont été accueillis par le gouverneur républicain du Texas Greg Abbott.

Quatrième ville américaine, Houston a été durement frappée par les inondations, mais les signes de retour à la vie normale se multipliaient: rétablissement du courant, reprise des réseaux de transport en commun, vastes opérations de nettoyage en cours. Symbole fort: l'équipe vedette locale de baseball, les Houston Astros, a annoncé qu'elle jouerait ses deux matchs prévus samedi contre les New York Mets.

Journée de prière

La tempête, au départ un ouragan de force 4 à son arrivée voilà une semaine, s'est maintenant largement dissipée, laissant la place à une "dépression tropicale" selon le Centre national des ouragans.

La présidence a présenté vendredi soir au Congrès une demande pour débloquer 7,85 milliards de dollars en urgence afin de venir en aide aux victimes.

Dans son courrier à la Chambre des représentants, le directeur du budget Mick Mulvaney précise que l'administration compte demander par la suite 6,7 milliards de dollars d'aide supplémentaire et appelle le Congrès à relever le plafond de la dette.

Plus de 100.000 maisons sont endommagées, tandis que 43.500 personnes se trouvent dans des abris et 436.000 foyers ont présenté une demande d'aide, selon cette lettre.

Donald Trump a déclaré que dimanche serait "une journée nationale de prière" pour les victimes de la tempête.

L.N. avec AFP