BFMTV
International

Rencontre entre Donald Trump et l’ambassadeur de Russie: amnésie à la Maison Blanche

Donald Trump, le 10 novembre 2016.

Donald Trump, le 10 novembre 2016. - Yuri Gripas - AFP

L’administration du nouveau président prétend ne pas se souvenir d’une rencontre entre Sergueï Kisliak et Donald Trump pendant la campagne présidentielle.

Noyer le poisson: alors que plusieurs médias américains soutiennent que le candidat Donald Trump a rencontré l’ambassadeur russe aux Etats-Unis en avril dernier, la Maison Blanche affirment n’avoir aucun souvenir de cette entrevue, embarrassante pour un "commandant en chef" accusé d’être sous l’influence de Moscou.

La rencontre entre Sergueï Kisliak et Donald Trump aurait eu lieu le 27 avril dernier à l'hôtel Mayflower de Washington, lors d’une réception du magazine The National Interest, au cours de laquelle le futur président des Etats-Unis a prononcé un discours de politique étrangère. "Plusieurs ambassadeurs étaient présents", a indiqué à l'AFP Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche. "Donald Trump est resté environ cinq minutes à la réception avant d'aller directement au podium", indique Sarah Sanders, précisant "ne pas avoir de souvenir de qui il aurait pu saluer". "Nous n'étions pas responsables des invitations ou du contrôle des antécédents des invités", a-t-elle ajouté.

L'entourage de Trump déjà en contact avec la Russie

Si les contacts entre diplomates et candidats sont anodins dans le cadre d’une campagne électorale, celui-ci avive particulièrement l’intérêt des observateurs: tandis que les agences de renseignement étasuniennes allèguent que la Russie a cherché à discréditer Hillary Clinton lors de la campagne, la proximité de l’entourage de Donald Trump avec des officiels russes est avérée. Proximité qui a coûté son poste à Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité nationale, contraint à la démission après un entretien clandestin avec l’ambassadeur russe.

Le ministre de la Justice, Jeff Sessions, a quant à lui reconnu avoir rencontré l’ambassadeur russe à deux reprises en 2016. Jared Kushner, gendre et conseiller de Donald Trump, se serait lui aussi entretenu avec Sergueï Kisliak.

Louis Nadau