BFMTV

Présidentielle américaine: Biden et Trump lèvent des fonds pour le combat judiciaire à venir

Joe Biden n'a jamais été si proche de la victoire, mais l'issue officielle de la présidentielle américaine semble encore lointaine ce vendredi. Donald Trump en effet a l'intention de porter la bataille sur le terrain judiciaire pour exiger des recomptages de voix. Les deux camps font à nouveau appel à leurs électeurs.

Déjà très longue, la course à la Maison Blanche pourrait se poursuivre sur le terrain judiciaire. Tandis que la victoire semble proche pour Joe Biden, qui pourrait rafler les 270 grands électeurs nécessaires pour accéder à la présidence des Etats-Unis ce vendredi, Donald Trump commence à soulever une tempête judiciaire. Il cherche à obtenir un recomptage des suffrages dans certains Etats-clés. En prévision d'une bataille qui pourrait être bien longue et disputée, les deux camps ont donc lancé, dès mercredi, une nouvelle levée de fonds.

Des millions de dollars à trouver

Les procédures judiciaires, comme les recomptages de voix stricto sensu, devraient en effet coûter des millions de dollars à chacun des deux partis. Et l'entourage de Donald Trump a déjà saisi la justice dans le Michigan, se promet de le faire dans le Wisconsin, et n'y manquera pas dans le Nevada, si celui-ci venait à tomber dans l'escarcelle de Joe Biden. Avant, peut-être, une autre batterie de réclamations.

Or, comme le remarque le site d'information politique The Hill, le président sortant se trouvait déjà en fâcheuse posture financière ces dernières semaines. Là où le Démocrate a attaqué la dernière ligne droite du mois d'octobre avec encore 177 millions de dollars derrière lui, Donald Trump s'est contenté de 63 millions.

Aussi sa coterie a-t-elle besoin de se montrer efficace dans sa quête de nouveaux fonds si elle veut pouvoir soutenir l'effort impliqué par la guérilla judiciaire à venir. Depuis mercredi, son équipe multiplie par conséquent les envois de mails et de messages à l'adresse de ses sympathisants n'oubliant jamais d'accuser les Démocrates de "voler l'élection".

Dans l'un de ces mails, on peut lire: "J'ai besoin de VOTRE AIDE afin de m'assurer d'avoir les ressources nécessaires pour protéger les résultats. On ne peut pas laisser cette MAFIA de gauche affaiblir notre élection. Je demande aujourd'hui à mes défenseurs les plus loyaux et féroces, comme vous, de RENDRE COUP POUR COUP". L'objet du mail proclame: "Exactement comme je l'avais prévu".

"Donald Trump ne volera pas l'élection"

On note quelques similitudes dans le ton employé par le camp démocrate pour s'adresser à ses soutiens. Ainsi Jen O' Malley, directrice de campagne de Joe Biden, a-t-elle envoyé à sa base un mail intitulé: "Donald Trump ne volera pas l'élection".

"Nous faisons face à l'effort judiciaire le plus grand et le plus total jamais constitué. Ça pourrait s'étendre sur plusieurs semaines, donc je viens vers vous afin de vous demander de verser 25 dollars au "Fond de combat pour Biden" que nous venons de créer".

Sur le site du fonds en question, les Démocrates assurent: "Votre don est, à ce moment précis, absolument décisif pour élire Joe, Kamala, et les Démocrates à travers le pays, et nous comptons sur une vague de dons pour financer tout ce que nous devons encore accomplir". Le "Biden Fight Fund" accepte toutefois des dons bien supérieurs à 25 dollars. On invite les particuliers à verser jusqu'à 1000 dollars, voire la somme de leur choix pour les plus fortunés.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV