BFMTV

Turquie: un militaire tué et un gazoduc saboté dans la nuit de lundi à mardi

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, qui a promis "la poursuite de l'offensive militaire contre le mouvement kurde jusqu'à ce qu'il dépose les armes"

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, qui a promis "la poursuite de l'offensive militaire contre le mouvement kurde jusqu'à ce qu'il dépose les armes" - Adem Altan-AFP

La situation continue de se tendre en Turquie, où un militaire a été abattu cette nuit lors d'une attaque dans la province de Mus, dans le sud-est à majorité kurde de la Turquie. Selon les médias locaux l'officier, commandant de gendarmerie a été intercepté sur la route alors qu'il était dans sa voiture avec son épouse. Grièvement blessé, il est décédé à l'hôpital.

L'attaque n'a pas été revendiquée immédiatement mais elle intervient alors que les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont multiplié les opérations contre les forces de l'ordre depuis plusieurs jours dans tout le sud-est de la Turquie.

Dans le même temps un gazoduc qui relie l'Iran à la Turquie dans la province frontalière d'Agri (est), a été endommagé par une explosion d'origine criminelle, selon le ministre turc de l'Energie Taner Yildiz. "L'explosion a causé un incendie. Mais nous avons réussi à l'éteindre rapidement. L'acheminement du gaz reprendra dès que le gazoduc sera réparé", a-t-il déclaré dans un communiqué. Les médias turcs ont attribué le sabotage, qui n'a pas été immédiatement revendiqué, aux rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

la rédaction avec AFP