BFMTV

Tentative de coup d'Etat en Turquie: la chaîne publique annonce un couvre-feu et la loi martiale

Istanbul, ce 15 juillet 2016.

Istanbul, ce 15 juillet 2016. - BULENT KILIC / AFP

En Turquie, la confusion règne ce vendredi soir. Le président Erdogan dénonce une tentative de coup d'Etat de certains militaires pendant que la télévision publique lit un communiqué instaurant la loi martiale.

Recep Tayyip Erdogan dénonce un "soulèvement d'un minorité au sein de l'armée". A la télévision turque, le président du pays dénonce une tentative de coup d'Etat. Pour contrer cette opération, il appelle également les Turcs à descendre dans les rues pour "résister à la tentative de coup d'Etat".

Plus tôt, la chaîne publique turque de télévision a diffusé vendredi soir un communiqué émanant des "forces de armées turques" faisant état de la proclamation de la loi martiale et d'un couvre-feu sur l'ensemble du territoire turc. Le texte est signé par le "Conseil de la paix dans le pays", qui dit avoir "pris le côntrôle dans le pays" alors que des hélicoptères survolaient la capitale turque Ankara après des vols à basse altitude d'avions de combat.

Sur les réseaux sociaux, des images de tirs dans le ciel de la capitale, notamment depuis un hélicoptère, sont partagées.

Binali Yıldırım, Premier ministre turc, a dénoncé vendredi plus tôt dans la soirée une "tentative illégale" par un groupe au sein de l'armée, peu après la fermeture partielle dans le sens Asie-Europe de ponts sur le Bosphore à Istanbul, selon une chaîne de télévision.

IV